Premier anniversaire pour DLDR: Se réfugier dans la littérature

0
858
Adis Simidzija a lu en exclusivité un poème et un récit relatant des souvenirs d’enfance marqués par la guerre. Photo: Gracieuseté
Adis Simidzija a lu en exclusivité un poème et un récit relatant des souvenirs d’enfance marqués par la guerre. Photo: Gracieuseté

Le premier anniversaire de l’organisme Des livres et des réfugié-e-s (DLDR) a été célébré au Café Frida. Ce vendredi 27 janvier, une vingtaine d’invités ont pu se rassembler autour d’Adis Simidzija et de sa solide équipe, qui ont mené une première année fort satisfaisante. Les liens familiaux et amicaux qui unissent les membres de l’organisation donnent une couleur de solidarité tout indiquée pour ce genre de bataille.

Arrivé au Québec en 1998, alors âgé de presque dix ans, Adis est un réfugié de Bosnie-Herzégovine. Il foule le sol trifluvien avec sa mère et son frère aîné, venant alors rejoindre des cousins déjà au pays depuis deux ans. Vivant une intégration houleuse, les jeunes adolescents se fraient un chemin dans un monde qui n’est pas le leur. Il le deviendra peu à peu au fil de rencontres et d’amitiés sincères qui se créent autour d’un ballon de basketball.

C’est sur un terrain de basketball que tout a commencé. Ne sachant pas encore parler français, les jeunes garçons pouvaient tout de même parler un langage universel, celui du sport. Quelques regards, quelques échanges de signes, et voilà que la complicité naissait. Jour après jour, ce terrain devenait un lieu de rencontres privilégiées entre beaucoup d’étrangers et de jeunes Trifluviens. Parmi eux se trouvait Sébastien Salois, qui assume aujourd’hui un rôle majeur au sein de l’organisme, en plus d’être pratiquement devenu un membre de la grande famille.

L’organisme à but non lucratif Des livres et des réfugié-e-s amasse des fonds pour aider les réfugiés à faciliter leur scolarisation et leur socialisation.

L’organisme à but non lucratif DLDR amasse des fonds pour aider les réfugiés à faciliter leur scolarisation et leur socialisation. Adis Simidzija, président fondateur de l’organisme et étudiant à la maîtrise en études littéraires à l’UQTR, a écrit Confessions d’un enfant du XXIe siècle, son premier livre publié au compte de l’OBNL. Avec l’aide précieuse de son équipe de bénévoles, il a pu mettre en vente ce livre, qui s’est épuisé après 350 exemplaires. Tous les profits ont été investis pour venir en aide aux nouveaux arrivants.

Pour sa première année d’existence, DLDR a amassé 2000$. Une partie de cette somme a permis de donner des sacs à dos et des fournitures scolaires à des enfants, en partenariat avec le Service d’accueil aux nouveaux arrivants (SANA). Lors de la soirée de vendredi, le président a fièrement remis une bourse d’études de 1000$ à Paula Lopera, étudiante à la maîtrise en éducation à l’UQTR.

Le travail de recherche de madame Lopera consiste à créer un guide accompagnateur pour les familles immigrantes et les intervenants du milieu de l’éducation. Concernant directement les valeurs de l’organisme, ce soutien financier s’inscrit dans une démarche à long terme pour l’atteinte des objectifs d’intégration visés par le projet d’Adis.

C’est sur ce terrain de basketball, tristement devenu un stationnement, que des liens solides se sont créés entre nouveaux arrivants et locaux.

En plus de profiter du rassemblement pour remettre cette bourse, le jeune auteur en a profité pour faire, en exclusivité, une lecture de textes. Il a lu un récit et un poème, deux textes qui paraîtront dans de futurs recueils. Le recueil Âmes crépusculaires, qui regroupe cinq poètes et poétesses, sera la deuxième publication de l’organisme. Le lancement officiel se fera lors du prochain Salon du livre de Trois-Rivières. La troisième publication se prépare pour l’automne. Pour l’occasion, ce sera une dizaine d’auteurs qui partageront de courts récits.

Le recueil de poésie sera en prévente à compter du mois de février. Pour plus de détails, il est possible de visiter la page Facebook de l’organisme ou d’écrire directement à l’administration à l’adresse editionsdldr@gmail.com

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here