Gala du Mérite sportif: Reconnaissance bien méritée

0
204

L’année tire à sa fin, et le moment est venu pour les Patriotes de clore leurs activités en beauté. C’est donc à l’Hôtel Gouverneur que se déroulait le 45e gala annuel du Mérite sportif, le 6 avril dernier.

Après un premier rassemblement, où ont été offerts plus de 190 000$ en bourses par la Fondation de l’UQTR et le Fonds des Patriotes, un record, on passe à l’évènement principal où sont décernés les plus prestigieux prix. La cérémonie se déroule sous la présidence d’honneur du recteur Daniel McMahon. Après une mention des Patriotes sortants et un moment de silence à la mémoire des ex-Patriotes défunts, la remise débute.

Le premier prix est celui de recrue de l’année. À sa grande surprise, Dominic Provost remporte l’honneur. Gardien de but de l’équipe de soccer, ses sept blanchissages à l’automne et sa nomination sur la deuxième équipe d’étoile à l’hiver font foi de son grand rôle dans les succès de l’équipe. «J’apprécie qu’on reconnaisse mon travail et les sacrifices que j’ai faits», confie-t-il.

Le titre d’équipe de l’année revient aux championnes provinciales de volleyball division II. Leur domination complète tout au long de la saison a joué un grand rôle en ce sens, mais ce n’est pas tout. «La chimie était excellente. Chaque fille donnait son 100%. Ce n’est pas seulement nos résultats qui ont fait de nous l’équipe de l’année», dit la capitaine Audrey Marcoux.

La meilleure moyenne académique chez les Patriotes est récompensée par la bourse Raymond-Champagne. Cette année, deux notes de 4,3 sur 4,3 réclament le titre: Marianne Boyer, soccer, et Éloïse Goudreau, badminton. «Je suis très contente d’avoir gagné avec Éloïse. C’est dommage qu’elle n’ait pas pu être présente. Je tiens à la féliciter sincèrement», mentionne Boyer.

«Je n’aurais rien accompli sans mon équipe.» ― Audrey Marcoux, Patriote féminine de l’année.

Le prix d’athlète-étudiant est quant à lui remis à Jacob Robitaille, du club de golf. À sa dernière année à l’UQTR, il ne regrettera pas sa décision de s’être enfin enrôlé dans ce sport en début d’année. Avec une moyenne de 4,15 sur 4,3 et son rôle clé dans l’atteinte d’une participation au championnat universitaire canadien pour son équipe, il se dit «agréablement surpris par ce prix prestigieux. C’est un coup de pouce pour aller de l’avant.»

La bourse Anne-Sophie Bois, à la mémoire de cette jeune femme beaucoup trop tôt, récompense une Patriote démontrant persévérance, leadership et esprit d’équipe. Valérie Raymond, du cheerleading, l’emporte grâce, entre autres, à une saison exceptionnelle malgré une déchirure ligamentaire. Avec beaucoup d’émotion, elle affirme que «ces qualités sont importantes pour moi, dans la vie comme dans le sport.»

Vient finalement l’honneur ultime: Patriote de l’année. Du côté féminin, Audrey Marcoux est rappelée à l’avant, sans son équipe cette fois. En tant que modèle parmi son équipe et joueuse complète sur le terrain, cet honneur est entièrement mérité. «Je ne m’attendais vraiment pas à retourner sur la scène, avoue-t-elle. Je tiens à remercier mon équipe, je n’aurais rien pu accomplir sans elle. Je suis très touchée par ce bel honneur.»

Du côté des hommes, Louis-Thomas Fortier est couronné. Capitaine et leader de l’équipe de soccer depuis quatre ans, il est un pilier en défensive. Sa carrière terminée, il mentionne qu’il «était important de tout donner» cette saison et qu’il «jouait pour ses coéquipiers, ses frères». Membre des premières équipes d’étoiles québécoise et canadienne à l’automne, un seul mot le décrit selon ses volubiles coéquipiers qui s’immiscent alors dans l’entrevue: parfait.

«Quand je joue, je joue pour mes frères.» ―  Louis-Thomas Fortier, Patriote masculin de l’année.

La soirée se termine dans une ambiance conviviale accompagnée de musique. On peut y observer la franche camaraderie qui existe non seulement à l’intérieur des équipes, mais entre les membres des différentes équipes également. À ce moment-là, aucun doute que les Patriotes sont bel et bien une seule et belle grande famille.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE