Sorties d’album: Busty and the Bass, Mon Doux Saigneur et Laura Sauvage

0
152
Mon doux saigneur, Mon doux saigneur, Grosse Boîte.
Mon doux saigneur, «Mon doux saigneur», Grosse Boîte.

Mon Doux Saigneur – Mon Doux Saigneur

Sorti le 8 septembre 2017

Découvert principalement lors de la finale de l’édition 2016 des Francouvertes, Mon Doux Saigneur, pseudonyme d’Émerick St-Cyr Labbé, a sorti cette semaine son attendu premier album. On lui connait un son folk très brut et de belles mélodies de guitares, et son album est fidèle à son projet. Le résultat est par contre beaucoup plus sensible, travaillé, et on remarque l’évolution depuis son passage au concours-vitrine. Le jeune homme a gagné en assurance et est plus enclin à se dévoiler, après s’être promené un peu partout au Québec pour chanter ses chansons. Il aborde beaucoup le thème des sentiments humains et de la philosophie dans ses chansons, d’une manière très réfléchie et planante. Une autre belle sortie de l’automne 2017!

Laura Sauvage, The Beautiful, Simone Records.
Laura Sauvage, «The Beautiful», Simone Records.

Laura Sauvage – The Beautiful

Sorti le 8 septembre 2017

Encore une fois une sortie qui n’a laissé personne indifférent. La jeune Acadienne Vivianne Roy, également membre des Hay Babies, offre un album coloré, très rock, évoquant les années 80. Sa voix se prête à merveille à ce style musical qui nous fait voyager. J’aime particulièrement la pièce Alien (Anything like it, Have you?) et le synthétiseur qu’on peut entendre en arrière-plan. L’auteure-compositrice-interprète a également travaillé à la réalisation de son album, en collaboration avec Dany Placard, ce qui lui a permis de réaliser un rêve de petite fille. On remarque également les riffs de guitare plus intenses, même bruts, qui ressortent dans les pièces comme Can Opener 777 et Patio Living. C’est une belle continuité à Extraordinormal, sorti l’an dernier. On peut dire que Laura Sauvage n’arrête pas, mais est loin de faire les choses à moitié.

Busty and the Bass, Uncommon Good, Indica Records.
Busty and the Bass, «Uncommon Good», Indica Records.

Busty and the Bass – Uncommon Good

Sorti le 8 septembre 2017

Avec le simple Memories and Melodies qui est paru au début de l’été, on pouvait s’attendre à un excellent album encore une fois. Le collectif de neuf musiciens Busty and the Bass frappe dans le mille avec Uncommon Good et son titre évocateur. Les musiciens sont très prolifiques dans leur musique, car depuis 2015, on a eu droit à un EP et deux albums. J’ai un faible pour la pièce Common Ground qui est très douce, mais révèle une rythmique de cuivres vraiment intéressante, des harmonies discrètes et une belle dose de hip-hop comme je l’aime. Un beau 5min30 bien investi. Si vous êtes fan de musique très rythmée, de jazz, de hip-hop, d’harmonies vocales ou de funk, je pense qu’avec Busty and the Bass, on a un curieux mélange de tout cela, mais qui est efficace et totalement à découvrir.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE