Zone Lab — «Talent Show» à la Chasse Galerie

0
373
Votre humble serviteur et son public en délire. Photo: Étienne Lebel-Michaud.
Votre humble serviteur et son public en délire. Photo: Étienne Lebel-Michaud.

Le concours de «Talent à Revendre» avait lieu mercredi le 1er novembre dernier à la Chasse Galerie. À l’enjeu: l’honneur et la gloire, mais surtout de précieux points de la Coupe des associations de l’Association générale des étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR). Non content de simplement assister et relater un résumé, je suis monté sur scène pour cette édition de «Zone Lab».

La pression ressentie à l’approche de ma première prestation publique à vie fut rapidement évacuée après l’hilarité causée par le numéro de flûte à bec avec le nez, courageusement présenté par la représentante d’ergothérapie. Mention honorable également à l’acrobate alcoolique d’ITR (l’association représentant les étudiants.es en ingénierie), qui a bu l’entièreté d’un petit pichet de bière en équilibre sur les roues d’un chariot de type «diable».

Suite à ces numéros très originaux, mon tour vint et je m’exécutai. Armé de Marianne, la fidèle guitare du juge Guillaume Morissette, je jouai successivement Would You Be Impressed de Streetlight Manifesto, Tite Bizoune de Laurent Paquin et Un P’tit Tour des Cowboys Fringants.

Malgré la grande réceptivité de la foule, je n’étais pas tout à fait à l’aise au début du numéro et mon interaction avec le public était, de mon propre aveu, quelque peu déficiente. Le juge Martin Lambert a également soulevé ce point. Cependant, les nombreuses heures de pratique l’ont emporté sur le stress quant à l’exécution.

Je terminai donc en deuxième place. En troisième position se classa Evelyne Sacy de l’Association des étudiants en psychoéducation (AEPE), avec un numéro de danse hip-hop très énergétique et complexe. La grande gagnante fut, sans surprise pour les gens ayant assisté à son numéro, Anne-Sophie Côté de l’Association des étudiants en communication sociale (AECS). Possédant une voix en or et un talent indéniable de compositrice, elle méritait entièrement la première marche du podium.

Je répéterai avec joie l’expérience à chaque fois que j’en aurai l’occasion…

Avec mon aise grandissante au fil des chansons et ayant même été demandé en rappel (où j’ai un peu moins bien performé, faute de préparation), je répéterai avec joie l’expérience à chaque fois que l’occasion se présentera au cours de mon parcours universitaire. Je recommande à tous ceux qui ont un talent caché et qui hésitent à le faire valoir de se lancer pour pouvoir regarder derrière eux avec fierté.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE