LUITR: «Quoi ne pas dire…» pour les Bleus et Rouges

0
158
Gabriel Lecompte, Jonthan Picard, Gabriel B. Houde et Joliane Dufresne. Photo: Marianne Chartier-Boulanger
Gabriel Lecompte, Jonathan Picard, Gabriel B. Houde et Joliane Dufresne. Photo: Marianne Chartier-Boulanger

Après une semaine de congé, la Ligue universitaire d’improvisation de Trois-Rivières (LUITR) a repris ses activités le lundi 30 octobre dernier à la Chasse Galerie avec un match opposant les Rouges et les Bleus.

Pour ce retour sur la glace, l’arbitre fut Alexandre Laramée Zouéki, qui n’a pas échappé aux traditionnels cris de dérision de la part du public. Arbitre assez reconnu à la LUITR, il a l’habitude de débuter en annonçant des improvisations créatives et originales. Cette fois-ci, il a lancé une improvisation sur «quoi ne pas dire, quoi ne pas faire» de catégorie classique. Chacun.e des joueurs.euses s’est lancé.e aléatoirement pour une improvisation courte de moins d’une minute selon les thèmes de l’arbitre, tel que quoi ne pas faire quand « tu dégustes chez Costco», «à un baptême», «à la fête d’une fille de 16 ans».

L’autre moment fort a été l’improvisation sous le thème «les enfants de chœur», qui s’est transformée en improvisation chantée où les joueurs.euses nous ont fait part de leurs plus belles fausses notes.

La marque s’est terminée 9 à 7 pour les Rouges. Les étoiles du match ont été remises à Joliane Dufresne chez les Bleus, Gabriel B. Houde chez les rouges et Karine Perron, de la part de l’arbitre.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE