REPORTAGE: Movember — Des moustaches qui ont (trop) de panache?

0
219

Lorsque le mouvement Movember a pris de l’ampleur au Québec, on voyait des moustachus à tous les coins de rue. Amassant des dons pour la campagne Movember, visant à investir dans la recherche sur le cancer de la prostate, les hommes mettaient de côté leur rasoir pendant un mois, du 1er au 30 novembre.

Cinq ou six ans plus tard, on peut se demander si les moustaches sont moins portées qu’avant. Les statistiques ne mentent pas: selon les rapports de Movember Canada, la fondation avait récolté 42 millions de dollars en dons en 2012 à travers le Canada. En 2016, elle entrait en déficit avec seulement 16 millions de dollars de dons.

Selon les rapports de Movember Canada, la fondation avait récolté 42 millions de dollars en dons en 2012. En 2016, seulement 16 millions de dollars.

Si les gens donnent moins à la cause, peut-on dire que le mouvement s’essouffle? La cause reste-t-elle tout de même visible, et l’engouement pour le Movember dans la communauté de l’UQTR ainsi qu’en région permet-il toujours une sensibilisation enthousiaste? Oui et non.

Le Movember au sein de la Coupe des associations

Nous avons rencontré deux acteurs majeurs dans la vie étudiante de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), pour parler de l’événement Movember dans la Coupe des associations: Mickaël St-Pierre, vice-président à la vie associative et à l’environnement, et Amélie Trottier-Lacombe, vice-présidente aux affaires socioculturelles, tous deux siégeant à l’Association Générale des Étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR).

Pour faire court, la Coupe des associations, événement annuel à l’UQTR, rassemble toutes les associations étudiantes sur le campus dans une compétition amicale pour amasser des points. À la fin de la compétition, les associations ayant le plus grand nombre de points remportent des prix enviables, comme des montants d’argent à dépenser pour les diverses activités de leur programme.

Depuis quatre ans environ, le Movember est intégré en tant qu’épreuve dans la Coupe. La formule de l’activité a quelque peu évolué depuis; il y a toujours eu l’envoi de photos de visages rasés le 1er novembre comme inscription à l’activité, puis le couronnement des plus belles moustaches le 30 novembre venu. Par contre, le comité a récemment ajouté le volet «défilé» pour montrer les plus belles moustaches en personne. Les participants défilent donc sur la scène de la Chasse-Galerie et les gagnants sont récompensés de points.

 «Le but d’utiliser la visibilité que l’on a, c’est de promouvoir ce genre de cause sans nécessairement pousser [les participants] à donner.» — Amélie Trottier-Lacombe, V.-P. aux affaires socioculturelles de l’AGE UQTR

Bien que l’activité soit étroitement liée à la cause que soutient le mouvement Movember, c’est-à-dire la santé masculine, et plus particulièrement la prévention du cancer de la prostate, les participants n’ont pas à amasser de fonds. Amélie Trottier-Lacombe explique toutefois que c’est davantage la sensibilisation qui est visée avec cette activité: «Le but d’utiliser la visibilité que l’on a, c’est de promouvoir ce genre de cause sans nécessairement pousser [les participants] à donner». Mickaël St-Pierre avance tout de même que des boîtes de dons sont placées lors de la soirée défilé pour ceux qui souhaitent faire des dons.

La moustache moins aimée maintenant ?

Après maintes recherches, il semblerait que le Movember de la Coupe soit la seule activité associée au Movember dans l’écosystème étudiant. Même sur la page Facebook de l’événement, très peu d’étudiants.es ont exprimé leur intérêt. Après avoir interpellé des confrères et consœurs universitaires via les réseaux sociaux, pas moyen de trouver un seul individu qui participe à la pousse de moustache ou même qui ait entendu parler d’une activité organisée par leur association qui soit en lien avec le Movember.

Pourrait-on faire le constat que les jeunes hommes sont plus gênés d’afficher une moustache démodée? Ou bien serait-ce dû à un désintérêt pour la cause de la santé masculine? Dur à dire. Chose certaine, la moustache n’est pas snobée partout…

Les moustaches régionales

En région, la situation est bien différente. La moustache, semble-t-il, est non seulement encouragée au mois de novembre, mais même couronnée hors de cette période ! Le WideWood, festival de la solidarité musicale se déroulant à Saint-Georges, rassemble à chaque début d’août une bande de rêveurs, campeurs et moustachus. Au WideWood, dans la programmation officielle se trouve toujours le très populaire concours de moustaches, qui couronne les plus belles sculptures de poil à la Hercule Poirot. Ce couronnement n’est pas lié au Movember, mais bien au simple amour de la moustache. Ce que les citadins repoussent, les campagnards poussent!

Du côté du Trou du diable à Shawinigan, on assiste aussi à une belle campagne pour amasser des dons pour non seulement Movember Canada, mais aussi, cette année, pour le Centre de prévention suicide Centre-de-la-Mauricie, Mékinac. Grâce à une folle soirée nommée «Prostatron», musiciens, humoristes et DJ se sont rassemblés le 3 novembre pour sensibiliser leur public. Leur tradition ne semble pas s’essouffler, ce qui est une bonne nouvelle pour Movember Canada et le Centre de prévention suicide, car la totalité du montant des billets vendus, ainsi que 50% de la vente des bières sont allés directement à leurs fondations.

En région, la moustache est non seulement encouragée au mois de novembre, mais même couronnée hors de cette période!

Un mouvement à l’avenir incertain

Si les étudiants de l’UQTR semblent un peu frileux à l’idée de porter la moustache pendant un mois et si ceux qui l’osent oublient parfois pourquoi ils le font, des citoyens engagés sont là pour faire passer le message que la santé masculine, c’est l’affaire de tous. Peut-être que d’ici un an ou deux, la moustache ne sera plus le symbole du cancer de la prostate, mais espérons que le public sera tout aussi sensibilisé à la cause. Comme on dit, The show must[ache] go on !

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE