Colloque au CIPP: L’industrie 4.0 ou le virage numérique des entreprises

0
115
Claudia Pelletier, professeure au département marketing et systèmes d’informations, Georges Abdul-Nour, directeur du département de génie industriel, et Nathalie Boisvert, agente de valorisation du Bureau de liaison entreprise-université. Photo: Marie Labrousse
Claudia Pelletier, professeure au département marketing et systèmes d’informations, Georges Abdul-Nour, directeur du département de génie industriel, et Nathalie Boisvert, agente de valorisation du Bureau de liaison entreprise-université. Photo: Marie Labrousse

Le mercredi 22 novembre dernier avait lieu au Centre intégré en pâtes et papiers (CIPP) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) le colloque «Vers l’industrie 4.0», qui a réuni près de 110 professeurs.es et dirigeants.es d’entreprises. L’objectif était de discuter des moyens à mettre en place pour appuyer les industries qui prennent le virage numérique.

Le terme d’industrie 4.0 fait référence à une «quatrième révolution industrielle»: après la mécanisation de la fin du 18e siècle, l’électrification du début du 20e siècle et la généralisation de l’électronique depuis les années 1970, l’enjeu actuel se trouverait désormais dans le numérique et la connectivité des données et des objets. Le virage vers une «entreprise intelligente» bouleverse les modes de gestion, les modèles d’affaires, ainsi que la main-d’œuvre, et touche des domaines extrêmement variés.

Le terme d’industrie 4.0 fait référence à une «quatrième révolution industrielle».

Selon Georges Abdul-Nour, directeur du département de génie industriel et membre de l’Institut de recherche sur les PME (INRPME), le colloque avait pour visée d’évaluer la situation des entreprises en Mauricie et d’en tirer un bilan, et de permettre une coopération et un brassage d’informations entre les représentants.es présents.es des entreprises mauriciennes.

M. Abdul-Nour a également rappelé le rôle crucial du ministère de l’Économie de la Science et de l’Innovation (MESI) dans la transition vers l’industrie 4.0. Une intervention de la directrice du développement des entreprises au MESI, Mona Moudallal, était d’ailleurs prévue en fin de matinée pour évoquer le rôle d’accompagnement du MESI dans ce domaine.

Outre l’UQTR, l’événement a été réalisé en partenariat avec Économie du savoir Mauricie, le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), Innovation et Développement économique Trois-Rivières et Manufacturiers Mauricie Centre-du-Québec (MMCQ).

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE