Soccer et Cross-country — Bilan automnal: Deux poids, deux mesures

0
40

L’hiver est maintenant arrivé, et avec lui vient la fin des saisons automnales de soccer ainsi que des compétitions de cross-country. L’heure est maintenant aux bilans, et on constate que ceux-ci sont très différents entre les deux sports.

Nette amélioration en soccer féminin

La formation féminine de soccer avait comme seul mot d’ordre d’atteindre les séries. Pour cela, elles devaient se classer parmi les quatre premières positions dans une ligue qui comporte huit équipes. Un objectif ambitieux, sachant qu’elles avaient terminé à égalité au dernier rang à l’automne précédent, n’affichant qu’une victoire en 14 matchs.

On voit toutefois rapidement que le travail de l’entraineur Durnick Jean a porté ses fruits depuis. Une stratégie mieux appliquée et l’arrivée de nouvelles joueuses de talent permettent à l’équipe un excellent début de saison. S’ensuit cependant une série de matchs en dents de scie, et l’équipe s’effondre en pleine course aux séries. Elles ne manquent celles-ci que d’une victoire.

«On aura des choses à prouver à la saison d’hiver, affirme l’entraineur. Celles qui ne sont pas prêtes à performer ne seront plus là à l’automne prochain. Le stade d’être compétitives est terminé, il faut maintenant avoir des résultats.»

«Celles qui ne sont pas prêtes à performer ne seront plus là à l’automne prochain.» — Durnick Jean, entraineur en soccer féminin.

Soccer masculin: si près du but

Le onze masculin devra également tenter de se reprendre à la saison d’hiver. Amorçant la saison avec une équipe bien différente de celle qui avait accédé à la finale l’an dernier, passant à un but d’une participation au championnat canadien, la jeune troupe de Roch Goyette se disait tout de même confiante de faire partie des séries, à partir d’où tout est possible.

Si leurs homologues féminines ont connu des hauts et des bas pendant une partie de la saison, c’est la campagne en entier qui se déroule de cette façon pour la formation masculine. C’est de justesse que les séries leur échappent. En cinquième place avec 14 points, ils ont certainement donné la frousse aux Redmen de McGill, qui ont saisi le dernier billet de participation aux séries avec 15 points.

«Nous allons travailler fort dans les prochains mois.» — Félix Bouchard, soccer masculin

Encore une fois, une défaite à la dernière partie de la saison a fait mal aux Patriotes qui, malgré certaines difficultés, n’ont pas fait mauvaise figure, lorsqu’on regarde le portrait global de la saison. L’assistant-capitaine Félix Bouchard croit que ça ne peut aller qu’en s’améliorant: «Nos défaites se jouaient la majorité du temps sur des petits détails qu’une équipe avec de l’expérience dans le [Réseau du sport étudiant au Québec] ne ferait pas. Nous allons travailler fort dans les prochains mois pour obtenir les résultats que nous méritons».

Cross-country: Voyage en Colombie-Britannique

La saison a été beaucoup plus prolifique pour l’équipe de cross-country. L’entraineur François Trudeau avait de bons espoirs pour ses coureurs, et ceux-ci ont pris forme avec son capitaine Marc-Antoine Senneville, ainsi que Nicolas Gilbert. Les deux hommes ont terminé respectivement 17e et 18e au championnat provincial, se taillant une place dans la délégation des 20 premiers coureurs québécois qui se méritaient une place au championnat canadien à Victoria.

Arrivés au sommet de leur forme, les Patriotes font bonne figure, avec des temps de 33 minutes 25 secondes pour Senneville, qui n’en était pas à sa première présence au national, et 33 minutes 56 secondes pour Gilbert au 10 km. Ces résultats sont bons pour deux positions dans le top 100 national, soit les 75e et 92e places.

Si personne n’y a participé chez les femmes, on est très optimistes pour les prochaines années. Trudeau explique cette confiance: «Aux sélections, nous étions supposés garder dix filles. Nous en avons finalement gardé 13, car elles étaient trop proches». Lisanne Guérin, particulièrement, a terminé 33e au provincial, à moins de deux minutes d’accompagner ses coéquipiers à Victoria.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE