Journée Carrière en éducation 2017: Un record d’achalandage

1
413

Le mercredi 6 décembre dernier avait lieu la Journée Carrière en éducation, organisée chaque année par le Service d’aide à l’emploi de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Nouveauté cette année, l’événement se déroulait dans le hall principal Gilles-Boulet, ce qui a eu une influence très positive sur l’achalandage.

Chaque année, la Journée Carrière en éducation a pour objectif de mettre en contact les étudiants.es de l’UQTR avec les professionnels.les du secteur de l’éducation, quel que soit le niveau scolaire ou le secteur d’enseignement. 25 commissions scolaires venant de partout au Québec étaient présentes à l’événement.

«Dans les régions éloignées, on a une pénurie de personnel dans tous les champs, et des besoins en continu», explique Marie-Pier Fortin, représentante de la commission scolaire de l’Estuaire, à Baie-Comeau. «C’est une bonne opportunité de participer à ce genre d’événement, même si c’est plus difficile pour nous, avec la présence des plus grosses commissions».

«J’ai eu la chance de discuter autant de possibilités d’emploi que de stages.» – Carol-Ann Hobbs

«J’ai eu la chance de discuter autant de possibilités d’emploi que de stages», indique Carol-Ann Hobbs, étudiante à la maîtrise en sciences de l’éducation. «Quelquefois, c’étaient des informations que j’aurais pu obtenir sur les sites Internet, mais j’ai aussi parlé avec des représentants de commissions scolaires pour lesquelles je n’aurais jamais pensé postuler, et qui me semblent intéressantes et prometteuses maintenant!»

Outre les commissions scolaires, un kiosque chargé de faire la promotion des programmes d’immersion Explore et Odyssée était également sur place. «Souvent, les gens que je rencontre ici connaissent déjà Explore, mais beaucoup moins connaissent Odyssée, qui permet de partir comme moniteur de langue dans les autres provinces canadiennes», affirme Aubert C.-Guillemette, représentant du kiosque.

«L’année dernière, on a eu une baisse d’achalandage, alors cette année, on a fait beaucoup plus de promotion», indique Marie-Ève Perron, conseillère en information professionnelle aux Services aux étudiants (SAE) et coorganisatrice de l’événement avec Saray Moreira Urra, étudiante à la maitrise en communication sociale. Selon leurs premières estimations, plus de 225 personnes sont venues tout au long de la journée.

1 commentaire

REPONDRE