Patriotes — Badminton: Sur la bonne voie

0
424
«J’espère que plus de joueuses manifesteront un intérêt envers ce formidable sport» — Bianca Chung. Crédit Photo: Patriotes UQTR
«J’espère que plus de joueuses manifesteront un intérêt envers ce formidable sport» — Bianca Chung. Crédit Photo: Patriotes UQTR

La saison est maintenant terminée pour les athlètes et membres du personnel de l’équipe de badminton des Patriotes. Il est maintenant l’heure de faire un retour sur la progression de l’équipe au cours des derniers mois, et un constat s’impose rapidement: il y a beaucoup plus de positif à dire qu’il n’y a de négatif.

Un pas à la fois

La saison dernière, les Patriotes avaient réussi à obtenir une victoire d’équipe, la première victoire en badminton à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) depuis le retour de ce sport, il y a cinq ans. Cette victoire avait pris place ici même, au Centre de l’Activité Physique et Sportive (CAPS) Léopold-Gagnon, face aux rivaux du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

Bien qu’ils soient encore loin de rivaliser avec les puissances du circuit, tels les Redmen de McGill ou le Rouge et Or de l’Université Laval, les Patriotes ont fait un autre pas dans la bonne direction cette année en doublant leur nombre de victoires. Le club trifluvien a en effet réussi à avoir le dessus à deux reprises sur les joueurs de l’École de technologie supérieure (ÉTS).

La première victoire est survenue au cours du deuxième tournoi de la saison, le 29 octobre, à Trois-Rivières. Philippe Blais en simple 2, Olivier Nadeau en simple 3 et la paire Pierre Genest-Nathan Lenain en simple 2 l’avaient alors emporté. La deuxième victoire est récoltée grâce aux trois joueurs de simple, dans l’ordre: Simon Savard, Philippe Blais et Olivier Nadeau. Cela se passait le 13 janvier dernier à Québec.

S’ils continuent sur leur lancée, les Patriotes pourraient éviter de terminer derniers au classement pour la première fois l’an prochain, objectif qu’ils ont passé à un cheveu de faire cette saison.

Les Patriotes ont réussi à avoir le dessus à deux reprises cette saison.

Place aux filles

Il reste un domaine où l’UQTR a une grosse lacune cependant: la ligue féminine. Bianca Chung a bien tenté de représenter son école, mais l’étudiante au doctorat en chiropratique ne peut tout faire seule. Elle a connu une année pleine de succès, le fruit de beaucoup de labeurs: «C’est l’addition de plusieurs facteurs sur une longue période de temps», explique-t-elle.

Avec le départ de Chung, les Patriotes se retrouvent dans une situation plus précaire que jamais au badminton féminin, et devront redoubler d’efforts pour attirer de nouvelles joueuses.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg