Patriotes — Hockey: Ce n’est qu’un au revoir

0
261
La saison des Patriotes s'est terminée sur une note amère. Photo: Ariane Samson
La saison des Patriotes s’est terminée sur une note amère. Photo: Patriotes UQTR

C’est terminé pour le club de hockey des Patriotes…

S’il restait mathématiquement un mince espoir d’être des séries pour la formation trifluvienne, la défaite de ce soir lors du dernier match de la saison régulière contre les Ravens de l’Université Carleton, au Carleton Ice House d’Ottawa, met officiellement un terme à cet objectif.

Après une première période difficile, les Patriotes ont réussi à rentrer au vestiaire avec une égalité de 1-1 grâce à un but d’Élie Bérubé en avantage numérique durant la fin de période. Malgré un effort soutenu des joueurs de la formation de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), seul Alexandre Leclerc trouve le fond du filet au cours de la période médiane, tandis que leurs adversaires marquent deux fois. Les locaux en rajoutent au cours du dernier engagement pour l’emporter 4-2.

«On a montré du caractère pour revenir dans le match et on n’a jamais abandonné», affirme le capitaine des Patriotes Pierre-Maxime Poudrier, à propos de ce qui se trouve donc à être son dernier match avec la formation. «On peut être fiers de l’effort mis dans le match de ce soir.»

Il s’agit donc d’une fin hâtive qu’on n’aurait jamais pu prédire avant la sanction qui les a fait passer de deuxièmes à huitièmes dans la section Est de la ligue des Sports universitaires de l’Ontario (SUO). Si l’équipe a tenté de se relever de ce dur coup, les résultats n’ont pas été au rendez-vous alors qu’un seul des six matchs à avoir eu lieu après la sanction a été en faveur des Patriotes.

Cette défaite fait passer l’équipe trifluvienne au 9e rang de la conférence de l’Est et au 19e rang dans la ligue. Si les Paladins du Collège Royal Militaire (RMC) récoltent trois points dans leurs deux derniers matchs, les Patriotes finiront ainsi bons derniers au classement général. Une saison à oublier pour la formation trifluvienne, qui doit maintenant faire le point et se tourner vers le futur afin de se remettre de cette dure fin de saison.

«Je suis déçu de ne pas avoir pu participer aux éliminatoires à ma dernière saison au niveau universitaire, mais fier qu’on se soit battus jusqu’à la fin malgré l’adversité.», commente Poudrier.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE