Conférence de Guillaume Dulude: Les phénomènes du «one on one» décortiqués

0
522

Le 1er février dernier, l’Association des étudiants en communication sociale (AECS) présentait la conférence de Guillaume Dulude, doctorant en neuropsychologie et psychologie. Cette conférence était présentée au local 1012, Pavillon de la Vie Étudiante, en collaboration avec l’Association des étudiants en sciences comptables et administratives (AESCA) et l’Association des étudiants en psychologie (AEP).

Une soixantaine de personnes, de la communauté étudiante ou non, a répondu à l’appel de cette conférence, qui avait pour thème «Comment renforcer vos talents de communicateur et entrer en relation autrement!» Ayant débuté une demi-heure de retard en raison de problèmes techniques reliés à l’équipement multimédia de la salle, Guillaume Dulude a réussi à adapter sa conférence à la situation.

Il s’agissait d’une conférence où la participation du public était de mise. D’abord, le conférencier invitait les gens à répondre à la question majeure de la soirée: «Quel est le plus grand défi communicatif en ‘‘one on one’’?»  Cet exercice était précédé par un atelier conversationnel sous forme de duo, où les personnes devaient échanger sur leurs intérêts à propos de la conversation interpersonnelle. L’exercice était l’occasion pour Guillaume Dulude de proposer l’idée que, «globalement, les méthodes s’adaptent dans tous les milieux culturels» à son angle de conférence basé sur le non-verbal. Le conférencier a invité par la suite deux volontaires à simuler une conversation entre un employé et son employeur.

«Les personnes communiquant avec d’autres qui font de l’évitement voient leur taux d’anxiété monter.» — Guillaume Dulude

Cette conférence de deux heures et demie se voulait une occasion pour les trois associations étudiantes (AECS, AESCA, AEP) de se réunir sur des aspects académiquement communs. Par exemple, l’une des théories proposées par le conférencier stipule que lorsque «la plupart des personnes […] font de l’évitement à d’autres personnes, ces dernières voient leur taux d’anxiété augmenter». Dans ce cas-ci, cette idée réunit les domaines de la communication et de la psychologie.

Guillaume Dulude est l’un des co-instigateurs de la méthode Psycom et se spécialise sur les processus cognitifs.

2018-DÉBATÉLECTIONS-PROVINCIALES.jpg

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg