Impulsion de réseau à la Galerie R3: Une collaboration artistique avec un grand F

0
163

En mars dernier, la Galerie R3, située sur le campus de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), accueillait l’exposition Impulsion de réseau. Précédé par une conférence du critique d’art et professeur d’histoire de l’art à l’Université d’Ottawa, Jacub Zdebik, le vernissage de cette exposition s’est déroulé le mardi 13 mars dernier.

Ce projet artistique a été une opportunité de rencontre pour les trois artistes canadiennes Luce Meunier, Sarah Rooney et Monica Tap: il s’agit d’une première collaboration entre les trois femmes artistes. Leur «rhétorique visuelle de style moderniste» qu’elles ont en commun est un élément majeur à la pertinence de l’exposition.

Cette exposition étant considérée comme esthétiquement abstraite, l’un des objectifs était de la présenter avec l’idée que «la peinture contemporaine répond au numérique», et ce, autant sur le plan technique que par les sujets abordés dans les œuvres. De ce fait, dans le contexte du projet, il y a une volonté d’adopter une discipline d’art visuel plus traditionnel, comme la peinture ici, et de l’amalgamer avec la photographie numérique. La représentation des œuvres contient donc un «sous-courant numérique».

Il s’agit d’une première collaboration entre les trois femmes artistes.

L’artiste Luce Meunier

Luce Meunier réside actuellement à Montréal. En 1992, elle obtient un Diplôme d’études collégial (D.E.C.) en présentation visuelle au Cégep du Vieux-Montréal. Entre 1995 et 1997, continuant dans la voie, elle est diplômée en Arts visuels à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Finaliste en 2006 au Concours de peintures canadiennes RBC, Luce Meunier a également exposé ses œuvres au centre d’exposition Plein sud à Longueuil, à la Birch Libralato Gallery de Toronto, et au Centre de la diffusion Clark à Montréal.

On peut retrouver ses œuvres dans les collections de Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Banque Nationale du Canada, de la Banque de Montréal, d’Hydro-Québec, et de la collection Tedeschi. Luce Meunier façonne ses œuvres avec le minimum du langage plastique et graphique. Les compositions picturales de ses œuvres «explorent l’espace et mettent en évidence des structures organisationnelles dont la géométrie s’avère plus ou moins apparente.»

L’artiste Sarah Rooney

Native de l’Afrique du Sud, Sarah Rooney vit actuellement à Montréal, là où elle a obtenu un Baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia, en 1997. Cependant, c’est à Londres que Sarah Rooney obtiendra son premier diplôme en arts; en 1994, elle devient titulaire d’un Diplôme Fine Arts Foundation au Chelsea College of Art and Design. Après son passage à l’Université Concordia, elle fait une maîtrise en arts visuels qu’elle complète en 2001, à la Faculté des Beaux-arts de l’Université York de Toronto.

Il y a une volonté d’adopter une discipline d’art visuel plus traditionnel, et de l’amalgamer avec la photographie numérique.

Sarah Rooney utilise autant les méthodes traditionnelles que les méthodes numériques afin de créer ses œuvres. On retrouve ses œuvres dans des collections privées à différents coins de la planète tels qu’aux États-Unis, en Allemagne, en Angleterre, et au Canada. Sarah Rooney est présentement professeure en peinture au Département d’arts visuels de l’Université d’Ottawa.

L’artiste Monica Tap

Créant un espace le paysage et l’abstraction, par le biais de la peinture ou de médias, Monica Tap est une artiste dont «les nombreuses activités impliquent d’explorer les questions de temps et de représentation en peinture». Résidente de Toronto, elle a reçu le plus récent prix du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour le projet La traduction comme stratégie de renouveau en peinture. Elle est titulaire d’un baccalauréat, ainsi qu’un Master of Fine Arts (MFA) du Nova Scotia College of Art and Design (NSCAD) d’Halifax.

La Galerie R3, en collaboration avec le Groupe universitaire de recherche en arts visuels (URAV), présentera le volet 1 de TRANSPARENCES / TRANSPARAÎTRE les 9 et 10 avril prochain, au Pavillon Benjamin-Sulte de l’UQTR.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg