Portrait d’une diplômée de l’UQTR: Isabelle Clermont — Donner l’art au suivant

0
181

Jeune femme de Shawinigan, Isabelle Clermont a obtenu un diplôme de l’UQTR en 2006. Ayant fait un baccalauréat en arts plastiques, elle a poursuivi vers la maitrise à l’Université Laval. Cependant, tout la ramenait en Mauricie: ses parents, la nature, c’est d’ici qu’elle venait.

Même pendant ses études, son implication dans le milieu de la culture trifluvienne était importante. En effet, elle n’éprouvait pas le besoin de s’investir dans l’entourage artistique de Québec, car elle était bien rassasiée ici, faisant partie de l’Atelier Silex et de l’Atelier Presse Papier, dont elle avait reçu un mérite en 2005. Même si elle avait eu l’opportunité de se développer dans la capitale, les grands espaces de la Mauricie lui manquaient toujours.

Son parcours au sein de l’UQTR a probablement été l’un des plus enrichissants. Contre toutes attentes, elle a commencé son cheminement en enseignement des arts (arts plastiques et arts dramatiques). Bien qu’elle soit très à l’aise dans le domaine, un petit quelque chose manquait, et c’est son professeur Jean-Paul Martel qui lui a ouvert les yeux. C’est dans son cours de verre soufflé qu’elle a découvert sa passion pour les arts, à un autre niveau.

Le baccalauréat en arts plastiques lui a permis d’exprimer son interdisciplinarité, qui deviendra bientôt la définition de son travail artistique.

M. Martel lui a fait découvrir sa créativité sous un nouveau jour, en lui faisant voir tout le potentiel qu’elle avait. Elle a donc entrepris le changement de programme, vers le baccalauréat en arts plastiques. Son professeur lui a aussi transmis la plus belle de toutes les pensées: l’acceptation de soi, de sa singularité. Même après dix ans, elle se souvient de son professeur, qui est pour elle un être précieux.

C’est aussi dans sa scolarité qu’elle développera son rapport à l’art. Sa pratique se définit souvent par l’art sonore, accompagné de la performance et de l’art visuel. Elle aime particulièrement toucher chacun des sens du public. «On pourrait un peu appeler cela comme étant de l’art total», mentionne-t-elle. Ce qui revient souvent dans ses œuvres et qui est sa principale source d’inspiration est sans aucun doute la nature, «le départ de tout».

C’est bien avant ses études qu’elle avait développé une passion pour le monde des arts. Pendant sa jeunesse, sa mère l’avait convertie au piano. Depuis l’âge de quatre ans, elle joue de cet instrument, d’où son besoin d’incorporer des éléments musicaux dans ses œuvres. Elle était aussi une grande sportive pendant l’adolescence, se rendant jusqu’aux sélections d’Athènes en 2004. Pratiquant la marche olympique, elle reconnaît ainsi la liaison entre le sport et les arts visuels, qui est aussi le sujet de son mémoire de maîtrise. C’est entre autres grâce à cette pratique qu’elle se trouvera une passion pour l’art de la performance.

«Quand on est artiste, il est important de laisser ressortir son excentricité, sans en être victime.» — Isabelle Clermont

En plus d’être une artiste professionnelle dans la vie, elle trouve aussi le temps d’aller faire des ateliers d’art dans des centres jeunesse et dans les centres pour personnes atteintes de déficiences mentales. Elle leur transmet sa passion pour l’art, c’est ce qu’elle trouve magnifique dans ses implications. Pour elle, il est important de «donner au suivant».

Son petit conseil pour les étudiant.e.s: «Toujours écouter son instinct, se fier à ce qui grouille à l’intérieur de vous et ne pas avoir peur de sa singularité. Quand on est artiste, il est important de laisser ressortir son excentricité, sans en être victime». C’est à la manière de son professeur qu’elle aussi dirigera des jeunes, en ouvrant toujours de petites fenêtres dans leurs esprits.

Elle travaille présentement sur une très grande œuvre à quatre volets nommée La traversée des harmonies. Restez à l’affût pour découvrir cette grande exposition, qui sera sans aucun doute l’un des plus gros projets de l’artiste.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg