Colloque psychoéducation 2018: «À la découverte de jeunes expertises»

0
214

Le 20 avril dernier s’est déroulé, à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le Colloque en psychoéducation. Cet événement annuel a réuni de jeunes chercheur.se.s issu.e.s des cycles supérieurs, qui ont présenté leurs projets de stage, de mémoire ou même de doctorat.

La journée a débuté avec une conférence présentée par l’agent de stage et chargé de cours au département de psychoéducation de l’UQTR, Dave Desrosiers, intitulée «Jouer dehors : pistes de réflexion pour une professionnalisation du vécu partagé.»

Le colloque s’est déroulé en quatre blocs caractérisés par des sujets différents. Le premier bloc, Soutenir l’intervention en santé mentale, a été animé par Lyne Douville, professeure au département de psychoéducation de l’UQTR. Ce bloc initial a mis en avant six présentations d’étudiant.e.s, passant des troubles psychotiques en soins de longue durée (Alexandra Lussier) à la perception des individus mis sous garde préventive dans le cadre de l’application de la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui (Jessica Bergeron).

Le colloque s’est déroulé en quatre blocs mettant en avant de jeunes chercheur.se.s.

Les six présentations scientifiques du deuxième bloc ont discuté de l’intervention auprès des enfants et des adolescent.e.s. Cette fois-ci, l’animatrice était Carmen Dionne, également professeure au département de psychoéducation de l’UQTR et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en intervention précoce.

Par la suite, le troisième bloc de présentations a mis en avant l’intervention auprès des parents et des familles. Dany Lussier-Desrochers a assuré l’animation de cinq présentations et d’une conférence livrée par Sylvie Hamel, professeure au département de psychoéducation de l’UQTR et chercheure au Centre international de criminologie comparée (CICC).

Finalement, le dernier bloc de présentation, intitulé Soutenir l’évaluation des besoins et l’utilisation des ressources communautaires, a été animé par Chantal Plourde, également professeure à l’UQTR en psychoéducation et chercheure principale au CICC. Ces dernières présentations de la journée ont été parsemées d’études intéressantes, dont celle de Lilianne Trépanier portant sur la gestion des comportements sexuels inappropriés auprès des aîné.e.s.

Bref, le colloque en psychoéducation 2018 a été un véritable succès, qui a permis à de jeunes chercheur.se.s de présenter leurs études à leurs comparses.

2018-DÉBATÉLECTIONS-PROVINCIALES.jpg

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg