Mardis de la Relève — Demi-finale #1: Avoir une tête de finale

0
386

Le 8 mai dernier, au Gambrinus, s’est déroulée la première demi-finale des Mardis de la Relève 2018, organisés par Production joshua. Tony Brown, Christian C. Trio et 3 Headed Giant ont été les artistes ou groupes à se disputer une place en finale. 

Tony Brown

Gagnant de la soirée solo acoustique du 3 avril dernier, le premier participant présente seul avec sa guitare et aucun autre moyen technique, comme un pedalboard, un univers musical garni des influences laissées par B.B. King, Pink Floyd ou Serge Fiori. Dans sa manière de chanter, Brown rappelle tantôt Marc Déry période Zébulon par la façon de déclamer ses phrases, tantôt Dédé Fortin — époque pré-Dehors Novembre par la rapidité et l’aplomb dont les phrases sont livrées. Sur le plan des textes, tous en français, Brown assume sa différence, que ce soit dans son rapport complexe avec la technologie et l’argent ou son déficit d’attention. L’artiste peut se montrer très à l’aise avec le public comme il peut laisser les yeux dans sa zone scénique lorsqu’il chante.

Christian C Trio

Les récipiendaires du quart de finale folk, qui s’est tenu le 27 mars dernier, se sont adjoints cette fois-ci des services de Simon Béland au djembé. Bon ami de Christian Collin, chanteur et guitariste du groupe, Béland apporte un équilibre dans le groupe, formé de deux guitaristes principaux (Collin et Yves Boucher) et d’un autre percussionniste, Fil Boucher. Le chanteur du groupe n’a pas manqué de faire ressortir l’esprit de collégialité qui règne entre groupes et artistes, malgré l’aspect compétitif de la soirée. Il a donc souligné le travail de Tony Brown: «chapeau mec, c’était excellent!». Si le quatuor a offert exactement le même répertoire que la dernière fois, il y avait quand même une impression d’énergie et de motivation accrues, tant vocalement que musicalement.

3 Headed Giant

Les gagnants de la soirée rock du 20 mars dernier n’ont pas perdu de leur énergie, un mois et demi après leur victoire. Joémie Saint-Hilaire, chanteur et guitariste, s’offre tout autant en voix et en personnalité que la dernière fois, mais avec un jeu scénique plus subtil, moins théâtral. Le batteur Marco Dauphin n’a pas manqué non plus d’intensité. On pouvait même appréhender que ses cheveux prennent en feu tellement il bougeait! Si le groupe est professionnel et sérieux sur scène, ses membres se permettent toutefois de badiner entre les pièces, que ce soit Saint-Hilaire qui déclare que c’est lui «le groupe» ou encore en se baptisant «Noémie» (mais surtout pas «Jérémie», comme je l’ai si bien débaptisé l’autre fois…).

Le jury, formé par Marc-André Arsenault (journaliste au Zone Campus et membre du groupe folklorique La Grande Déraille); Keven Plamondon (animateur au 97,3 FM et président de DJ.Plam); Jaël Bird Joseph (auteur-compositeur-interprète) et Jeff Boucher (animateur), a voté à l’unanimité pour 3 Headed Giant. Le trio va donc participer à la finale du 29 mai prochain, toujours au Gambrinus.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg