Regard sur le Grand Prix de Trois-Rivières

0
261
La voiture numéro 27 pilotée par le Québécois Andrew Ranger en préparation pour le week-end de compétitions. Crédit: Alexandre Brouillard

Depuis maintenant 49 ans, lorsque le mois d’août arrive, la ville de Trois-Rivières vibre au rythme des grondements des moteurs et des sensations fortes pour le bonheur des nombreux amateur et amatrices réunies au Petit Monaco d’Amérique. Le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) a vu le jour en 1967 et il est devenu le plus important événement de course automobile à avoir lieu sur un circuit urbain en Amérique. Sans oublier que, depuis 2014, il côtoie le Championnat du Monde de Rallycross FIA. 

Activité de grande envergure, la réputation du Grand Prix de Trois-Rivières n’est plus à faire. Cet événement, qui accueille chaque années des milliers de visiteurs et visiteuses, s’implique de diverses façons auprès de la communauté trifluvienne en diversifiant ses activités: spectacles, activités pour toute la famille et bien d’autres. Sans oublier ses nombreux dons à des causes sociales, qui permettent à certains jeunes en difficulté d’assister aux courses.

Passant par des expositions de véhicules sportifs, aux kiosques souvenirs, aux caravanes gastronomiques et aux pavillons du musée dédié à Gilles Villeneuve, il ne fait aucun doute que l’ensemble des amatrices et amateurs de courses automobiles, d’adrénaline et d’événements spectaculaires en auront pour leur argent.

Pour des gens comme moi, qui ne sont pas familier avec les événements de courses automobiles, le GP3R est, selon moi, un incontournable! Il est assez impressionnant d’assister aux tours de piste des nombreux bolides participants aux différents championnats. Il ne fait aucun doute que les amatrices et amateurs palpitent aux passages des Nascar, des Porsche et des Nissan Micra.

Premier week-end : Rallycross  

Lors de la première fin de semaine d’activités (3 au 5 août 2018), les amateurs de courses ont eu le privilège d’assister au Rallycross FIA. Depuis son arrivée il y a de cela cinq ans, cet événement sportif, dirigé par Dominic Fugère, n’a jamais été aussi achalandé. Cette popularité s’explique en partie par l’ampleur que l’événement gagne d’années en années et également par la présence de personnalités sportives. Lors du week-end de rallycross, l’ex Champion du monde de Formule 1, Jacques Villeneuve, a participé à une épreuve du championnat, ce qui a attiré beaucoup d’amateurs.

Sans oublier le tout nouveau Championnat de Rallycross des Amériques (ARX), qui a été inauguré en mai dernier en Angleterre. Ce championnat s’est arrêté à Trois-Rivières pour la deuxième épreuve de la saison. Les pilotes se sont disputée la victoire sur un circuit mi-asphalte, mi-terre battue, au volant de divers véhicules. C’est donc dire que ce nouveau championnat est venu rehausser en terme de qualité et de spectacle ce premier week-end d’activité.

Deuxième week-end : Nascar

Lors du second week-end (10 au 12 août 2018), le drapeau à damier va voir divers championnats de courses fouler le circuit routier mauricien : la série Nascar Pinty’s, la Porsche Ultra 94 GT3 Challenge Cup Canada, la Coupe Nissan Micra, le CTCC (Grand Touring, Super Touring et Touring cars), le CSCC LMS (Stock-car) et la F16000 Canada.

Il ne faut pas passer sous silence la Coupe Nissan Micra, qui attire la curiosité de nombreux spectateurs. Notamment à cause du défi lancé par Michel Barrette au maire Yves Lévesque. Question de se remémorer les événements, l’an dernier le maire de Trois-Rivières avait osé mentionner à l’humoriste chevronné qu’il était plus efficace sur une scène que derrière un volant en course automobile. Monsieur Barrette a pris le maire aux mots en lui proposant un défi sur piste. À l’enjeu, la tonde de la pelouse du Parc Champlain pour le perdant du week-end!

Durant les épreuves de la série Nascar Pinty’s, qui est l’épreuve reine du GP3R depuis plus d’une dizaine d’années, plusieurs pilotes québécois se disputeront les grands honneurs: Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin, Andrew Ranger, Alex Tagliani, Marc-Antoine Camirand et bien d’autres.

Lors de ce grand prix, la voiture numéro 37 de l’équipe Jacombs Racing pilotée par le québécois Simon Dion-Viens sera a surveiller dans le cadre du Championnat Nascar Pinty’s. Je me suis entretenu avec un membre de l’équipe qui mentionne «nous participons à notre deuxième course de la saison et nous avons l’intention de finir dans le top cinq, si tout se déroule bien.» Il est bien connu que le circuit mauricien est unique dans ce championnat. Questionné par rapport aux avantages du GP3R, il répond que «cette course offre une visibilité inégalée pour nos partenaires. Sans oublier que le circuit est assez spécial! C’est agréable de courser en ville.» Pour ce membre de l’équipe Dion-Viens, l’événement automobile trifluvien présente «une ambiance incroyable, un circuit incroyable et du monde incroyable! Rien de moins.»

Boucler la boucle

Finalement, pour clôturer en beauté ce week-end d’adrénaline, l’humoriste Étienne Dano et le chanteur Travis Cormier se succèderont sur la scène du centre-ville, lors de la soirée de samedi, pour divertir les personnes présentes sur place.

Rallycross, Nascar, animations de foule et spectacles urbains ont et auront assuré le succès de cette 49ème édition du GP3R. Toutefois, comment bien terminer cet événement? Bien sûr avec le traditionnel spectacle pyromusical présenté aux abords du fleuve Saint-Laurent le 12 août en fin de journée !

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg