Le Movember à la brasserie : Exposition moustachue au Gambrinus

0
662
Photo : L. M. Gaudreault

Jusqu’au 4 décembre,  la moustache décorera les murs de la brasserie artisanale Le Gambrinus. D’ici la fin de l’Exposition d’art moustachu, plusieurs actions seront déployées afin d’appuyer le Movember.

L’art pour la cause

Toiles, photos, sculptures, elles arborent toutes la moustache afin de supporter la cause de la recherche sur le cancer de la prostate. Depuis plusieurs années, le Gambrinus s’implique pour le Movember en faisant sa collecte de fonds annuelle.

Nouveauté cette année : on ajoute à la recette une exposition. Le vernissage avait d’ailleurs lieu le 10 novembre dernier. La moitié du prix des toiles vendues sera remis à la fondation Movember. Toutes les activités dans le cadre du Movember sont évidemment à but non lucratif.

En plus de l’argent amassé par la vente des œuvres, en échange d’un don, il est possible de voter pour son œuvre favorite. En votant, les participants courent la chance de gagner la toile de Pierre Lafontaine, artiste et co-propriétaire de la brasserie. Le tirage aura lieu le 30 novembre prochain dans le cadre d’une soirée spéciale.

Pierre Lafontaine est un «gars de cause». Lorsque ses amis lui ont proposé de faire tirer l’une de ses œuvres, il a tout de suite adhéré à l’idée. La toile qu’il offrira au gagnant représente un portrait de Frank Zappa, ce musicien célèbre pour sa musique rock «underground», mais aussi pour sa moustache… en plus, d’être malheureusement décédé du cancer de la prostate en 1993.

Du côté d’une artiste peintre…

Pour Caroline St-Pierre, artiste peintre, «c’est une belle occasion de faire valoir l’art pour une cause.» Avec son œuvre Moustache, elle a voulu combiner son style bien à elle, soit les éléments naturels. En représentant la moustache par deux oiseaux, elle voulait faire un lien entre l’homme et l’oiseau, et ainsi créer une atmosphère d’envolée.

Sa toile, peinte à l’acrylique, est brute, texturée et colorée. La création s’est faite d’une démarche spontanée. La peintre, qui fait des portraits figuratifs dans un contexte contemporain, mélange l’abstrait et le classique.

Une sculpture de moustache

Louis Guillaume Rivard, artiste multidisciplinaire et étudiant en arts à l’UQTR, en est à sa première exposition au Gambrinus, son lieu de travail. «C’est le fun : c’est une belle opportunité pendant mon bac d’exposer avec des artistes de la région», explique-t-il. Il participe au Movember, une cause qu’il qualifie «d’accessible et de loufoque» en exposant une sculpture en forme de moustache. Sa profession d’origine étant soudeur, il a eu l’idée de créer la moustache en formant les poils avec du fil à souder.

«C’est une belle occasion de faire valoir l’art pour une cause.» – Caroline St-Pierre, artiste peintre.

Dave Talbot, directeur des arts et spectacles, qui a approché les artistes pour le collectif, voulait faire quelque chose de spécial pour le mois de novembre. L’idée lui est venue de l’artiste peintre Cindy Trudel, qui avait elle-même fabriqué une toile avec une moustache.

Outre son implication pour le Movember, la brasserie artisanale organisait sa collecte de fonds pour le Noël du pauvre le 7 novembre dernier. Depuis le début des années 2000, elle propose son souper d’huitres annuel. Les huitres y sont servies sous toutes ses formes : en soupe, crues, frites, etc.

Le Gambrinus remet chaque année une somme d’environ 3 000$ au Noël du pauvre. L’événement passé, il est toujours temps de voter pour son œuvre favorite et ainsi courir la chance de gagner une œuvre moustachue.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE