Association Éclosion: Envoyer des étudiants en mission humanitaire

0
1070
Éclosion a supervisé une mission humanitaire en Bolivie en 2016. Photo: Gracieuseté
Éclosion a supervisé une mission humanitaire en Bolivie en 2016. Photo: Gracieuseté

Éclosion fête ses dix ans cette année. Cette association universitaire permet aux étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) de partir en mission humanitaire dans plusieurs pays autour du monde. Au total, en dix ans, 272 étudiants de l’UQTR ont eu l’occasion de participer à l’un des projets de l’association.

Tout a commencé lorsque Vincent Lévesque, étudiant en génie électrique à l’UQTR, est revenu de son voyage humanitaire au Pérou en 2006. Il a alors eu l’idée de mettre en place une association officielle au sein de l’UQTR, qui permettrait aux étudiants désirant partir d’être encadrés dans leurs démarches de départ et pendant leur séjour sur place. C’est ainsi qu’Éclosion a été créée. Depuis lors, projets, partenariats et départs se sont multipliés.

Divers projets sont proposés selon différents programmes d’étude: santé, éducation, administration, comptabilité, ingénierie, tourisme… Les étudiants peuvent effectuer ce voyage dans le cadre de leur cursus universitaire, s’ils effectuent les démarches adéquates. Les séjours durent entre deux semaines et deux mois. Les étudiants partent l’été la plupart du temps.

Conditions de participation

Les candidats intéressés envoient leur curriculum vitae à Éclosion. Les quatre membres du conseil exécutif sélectionnent les plus intéressants et les convoquent pour une entrevue ainsi que pour passer des tests psychotechniques. Ceux deux étapes permettent de déterminer à la fois le degré de motivation et l’aptitude à partir. Au total, 70% des postulants sont retenus. Éclosion leur donne également une formation de pré-départ, afin de s’assurer que les personnes sélectionnées vivront bien le voyage et de limiter le dépaysement.

Au fil des années, Éclosion a mis en place des partenariats dans sept pays situés en Amérique latine, en Asie et en Afrique.

Cette année, la période active de recrutement s’est achevée le 20 novembre, à moins qu’Éclosion ne décide finalement de la prolonger. Un 5 à 7 d’information et de recrutement a eu lieu à la Chasse-Galerie le mercredi 16 novembre dernier.

Financièrement, Éclosion est soutenue par le Service aux étudiants (SAE) et l’Association générale des étudiants de l’UQTR (AGE UQTR).

Partenariats et encadrement

Au fil des années, Éclosion a mis en place des partenariats dans sept pays situés en Amérique latine (Pérou, Bolivie, Guatemala, République dominicaine), en Asie (Inde) et en Afrique (Cameroun, Tanzanie). Un partenariat avec le Togo est actuellement en train d’être mis en place.

«La plupart des projets de mission humanitaire sont proposés par nos différents partenaires», indique Fayçal Mijiyawa, étudiant au doctorat en génie mécanique et membre du conseil exécutif d’Éclosion depuis quatre ans. «Les étudiants peuvent venir proposer leurs propres projets, mais on doit s’assurer que ça correspond avec les besoins de nos partenaires». Ces derniers ont donc un double rôle: proposer des projets de mission et encadrer l’étudiant sur place.

Bref, pas question de «lâcher l’étudiant dans la nature tout seul avec son sac à dos». D’ailleurs, les étudiants participants sont toujours accompagnés par des personnes ressources. «Le rôle des accompagnateurs est de tisser le lien entre l’étudiant et l’association partenaire», explique Fayçal. «Il s’agit de quelqu’un qui a déjà effectué une mission humanitaire et qui connaît bien le pays concerné. Par exemple, toutes les personnes qui ont déjà participé à un projet avec Éclosion peuvent ensuite devenir accompagnatrices».

Pour plus d’information sur l’organisme:

Site Web d’Éclosion (section de l’UQTR) : http://www.uqtr.ca/eclosion

Page Facebook: https://www.facebook.com/eclosionuqtr/?fref=ts

Contact courriel: info@eclosion.ws

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here