Athlète International – Olivier Larouche: Plus vite, plus haut

0
273

Même s’il a dévalé les pentes tout l’hiver, Olivier Larouche n’a jamais monté aussi haut au Championnat mondial de patinage de descente extrême. Il termine sa saison au 38e rang.

Il évite ainsi de décevoir ceux et celles qui lui prédisaient de grands succès avant la dernière étape de la saison. Ayant terminé douzième à la dernière épreuve de la Coupe Riders à La Sarre et 30e au Red Bull Crashed Ice d’Edmonton, cette belle fin de saison lui a permis de couper son résultat du Championnat Mondial environ de moitié par rapport à l’an dernier, passant de 65e à 38e.

Son rang global s’en trouve donc également amélioré, et il est présentement dixième au Canada, ce qui «est un exploit en soi», dit-il fièrement. Cela le qualifie d’ores et déjà pour les deux premières courses de la Coupe Riders de l’an prochain, une bonne façon d’entrer au premier Red Bull Crashed Ice.

«L’an prochain, pas d’ami une fois la course commencée.» – Olivier Larouche

«À la dernière course à Edmonton, contre mon compatriote Gabriel Renaud, j’ai été généreux avec lui et il ne me l’a pas rendu en m’accrochant à la fin. J’aurais pu terminer 9e au Canada. L’an prochain, je n’aurai pas d’amis une fois la course commencée», affirme-t-il. Il faut comprendre qu’avoir terminé 9e au Canada aurait assuré une place directe au premier Red Bull Crashed Ice, sans avoir à se qualifier lors des deux premières Coupes Riders.

L’objectif global pour l’an prochain? Le top 32 mondial, dont il se rapproche de plus en plus. «Aller en demi-finale lors d’une Coupe Riders ou en quart de finale dans un Red Bull Crashed Ice serait vraiment le fun aussi». Bien sûr, de tels résultats n’iraient pas à l’encontre de l’objectif général.

Vous pourrez suivre Olivier la saison prochaine sur sa page Facebook au nom d’Olivier Larouche. Il est également possible de visionner sa dernière course à Edmonton, puisqu’il a atteint le top 32.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here