C.A. de l’AGE UQTR: La Chasse est ouverte

0
915
Publicité_Livre-Politique_journaux_étudiants_728X90.jpg
Amélie Trottier-Lacombe (v.-p. aux affaires socioculturelles); Camie Duhamel (v.-p. aux affaires académiques, premier cycle); Frédéric Thibault (v.-p. finances); Solange Lapierre (présidente); Mickaël St-Pierre (v.-p. à la vie associative et environnement) et Jimmy Lacourse (secrétaire général), lors d’un vote sur le maintien de l’ouverture du poste de v.-p. aux affaires socio-politiques. Photo: David Ferron
Amélie Trottier-Lacombe (v.-p. aux affaires socioculturelles); Camie Duhamel (v.-p. aux affaires académiques, premier cycle); Frédéric Thibault (v.-p. finances); Solange Lapierre (présidente); Mickaël St-Pierre (v.-p. à la vie associative et environnement) et Jimmy Lacourse (secrétaire général), lors d’un vote sur le maintien de l’ouverture du poste de v.-p. aux affaires socio-politiques. Photo: David Ferron

Par Marie Labrousse et David Ferron

Le dimanche 21 janvier dernier s’est déroulé le premier conseil d’administration (C.A.) de l’année 2018 de l’Association générale des étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR). À retenir: la visite d’un avocat, la fermeture temporaire du poste de vice-présidence aux affaires socio-politiques, et un huis clos interrompu par la Sécurité de l’université. 

Avis juridique

Philippe Gabias, avocat pour Joli-coeur Lacasse Avocats, est venu présenter un avis juridique quant à la gestion de la Chasse Galerie. Selon cet avis, le C.A. de l’AGE UQTR serait l’actionnaire exclusif de l’entreprise et en déciderait des grandes orientations. Quant au C.A. de la Chasse Galerie, composé de trois administrateur.ice.s du C.A. de l’AGE UQTR, de trois étudiant.e.s, de trois officier.ère.s du conseil exécutif de l’AGE UQTR et d’un.e membre de la direction de l’établissement, son rôle consisterait en grande partie à assurer  la gestion quotidienne de l’endroit.

Par la suite, le C.A. a voté à majorité pour rendre accessibles aux étudiant.e.s les statuts et règlements généraux (SRG) de la Chasse Galerie sur le site Internet de cette dernière, ainsi que d’informer les étudiant.e.s que ces SRG seront consultables. Cette information devrait avoir lieu lors d’un point de la prochaine assemblée générale spéciale (AGS), le 13 février prochain. Toutefois, le C.A. a décidé de ne pas présenter la totalité des SRG lors de l’assemble générale spéciale, afin de ne pas alourdir les discussions au détriment d’autres points importants à aborder. L’ordre du jour de cette AGS a d’ailleurs été officiellement adopté au cours de cette réunion.

Nominations et non-nominations

Deux nominations ont eu lieu au cours de cette réunion: tout d’abord, Charles Brasset-Mimeault, étudiant au département de marketing et systèmes d’information, a été élu directeur général des élections de l’AGE UQTR. Ensuite, Marc-Antoine Gaudreau, étudiant au département d’études en loisir, culture et tourisme, a été élu coordonnateur du spectacle de la rentrée 2018.

Sarah Bruyninx souhaitait quant à elle soumettre sa candidature pour la vice-présidence au affaires socio-politiques. Toutefois, elle n’a pu donner tous les documents à temps pour l’officialiser. L’étudiante en psychologie était présente à la réunion du C.A. afin de réitérer son intérêt pour le poste. Les administrateur.ice.s ont finalement rejeté la requête. Par la suite, une plénière quant à la possibilité de garder le poste ouvert s’est conclue par un vote secret. Résultat: les personnes intéressé.e.s à cette fonction exécutive devront attendre les élections générales de l’AGE UQTR, qui se dérouleront en mars. De son côté, Sarah Bruyninx a demandé à s’impliquer en tant qu’étudiante sur le comité des affaires sociopolitiques de l’AGE UQTR, ce qui a été accepté à majorité par le C.A.

Incident pendant la réunion

Vers 23h30, le Service de protection publique a demandé à toutes les personnes présentes à la réunion de quitter les lieux, en vertu d’un règlement qui a commencé à être appliqué au cours de la semaine dernière. Le C.A. s’est donc achevé à la Chasse Galerie. Ironie du sort, le point de la problématique de l’accès aux locaux avait été ajouté à l’ordre du jour en début de réunion. Il s’est conclu par une décision unanime du C.A., qui a mandaté la présidence de l’AGE UQTR d’exprimer le mécontentement des étudiant.e.s à cet égard.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here