Consommation d’alcool: Les jeunes Français et Québécois en ligne de mire

0
905
Publicité_Livre-Politique_journaux_étudiants_728X90.jpg
Tianna Loose lors de son séjour à Montréal. Photo: Hélène Delavaud
Tianna Loose lors de son séjour à Montréal. Photo: Hélène Delavaud

L’alcool chez les jeunes: certains le consomment, d’autres s’en tiennent éloignés, et d’autres encore en font leur sujet de mémoire. C’est le cas de Tianna Loose, doctorante en psychologie à l’Université de Nantes, qui mène une recherche comparative sur la consommation de cette boisson entre la France et son cousin le Québec.

Entre consommation et compréhension

Intéressée par le domaine de l’addictologie, Tianna Loose s’est penchée sur la consommation d’alcool chez les jeunes. Ce dernier est légal, mais aussi potentiellement dangereux: cette caractéristique de l’alcool a su éveiller l’attention de la jeune chercheuse. Selon le degré de consommation, celle-ci peut mener à des comportements neutres ou excessifs, qui peuvent déboucher jusqu’à la dépendance.

C’est ainsi que les 18-29 ans constituent la cible de son étude: «C’est souvent à cet âge-là que les problèmes associés à l’alcool débutent progressivement et deviennent ou non chroniques. Et puis, je suis moi-même jeune étudiante, j’ai passé beaucoup de temps avec d’autres étudiants, ce qui me permet de comprendre d’autant plus ma cible» ajoute-t-elle.

Un parcours transatlantique

Si Tianna mène ses études en France, c’est parce que la jeune Californienne nourrit depuis ses 16 ans le projet de déménager dans ce pays et d’y mener ses études. Sa majorité atteinte et ses études américaines de philosophie et de langue accomplies, elle s’inscrit à Nantes en licence de psychologie, puis poursuit ses études en master (terme utilisé en France pour désigner la maîtrise) et devient psychologue. Désireuse de continuer ses études, elle s’engage au doctorat en cotutelle (par la suite modifiée en codirection) et effectue une année à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), ce qui lui a permis «d’avoir une vision plus internationale du métier et d’acquérir des connaissances». Aujourd’hui, la jeune femme mène son étude pour comprendre les liens entre certaines variables psychologiques et l’utilisation d’alcool auprès des étudiants.

Une étude francophone

Les déterminants psychologiques sont, pour elle, un facteur essentiel de compréhension de la consommation: les motivations, la personnalité, le genre, la recherche de sensations, etc. Au sein de la recherche, beaucoup de chercheurs ne ciblent qu’un seul déterminant spécifique, mais négligent la complexité de l’interaction des éléments entre eux. Aussi, l’aspect culturel de l’alcool est pris en compte.

Tianna, en s’imprégnant d’un échantillon d’étudiants francophones, cherche à connaître les différences et ressemblances dans les modes de consommation français et québécois: «Ce pairage est particulièrement intéressant, parce les deux lieux sont francophones mais on compare un pays européen à un pays de l’Amérique du Nord.» La jeune femme souligne la particularité de la Société des alcools du Québec (SAQ), tandis que la France propose ses bouteilles d’alcool à faible coût.

«Si on est capable de repérer les facteurs qui déterminent la consommation problématique, on peut mener des actions d’intervention et de prévention plus ciblées» ―Tianna Loose, étudiante au doctorat en psychologie

Participer à l’étude

L’étude est menée auprès des étudiants de 18 à 29 ans. Les participants se doivent de résider en France ou au Québec, parler français couramment, et avoir consommé de l’alcool au moins une fois sur l’année écoulée. Ils sont recrutés grâce à des listes de diffusion des universités souhaitant participer.

Si l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a su intéresser Tianna, c’est grâce à sa population estudiantine élevée et au personnel de l’université: «[ils] se sont avérés particulièrement aidants et gentils». La future doctorante compte soutenir sa thèse en novembre 2017, et espère obtenir le nombre nécessaire de participants d’ici la mi-mars.

Pour participer à ce questionnaire: http://bit.ly/2kQn7Aw

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here