Coopérative de solidarité artistique: Soutenir la relève musicale en Mauricie

0
801
Jean-François Vigneault, le nouveau président du conseil d’administration de la Coop Émergence. Photo: Gracieuseté
Jean-François Vigneault, le nouveau président du conseil d’administration de la Coop Émergence. Photo: Gracieuseté

À l’aube de sa neuvième année d’existence, la Coop Émergence, coopérative de solidarité artistique, se refait une beauté, dans le but d’accueillir leur dixième anniversaire dès l’an 2018. Plusieurs projets sont sur la table, et c’est pourquoi le Zone Campus s’est entretenu avec Jean-François Vigneault, président du conseil d’administration de la coopérative.

Une mission bien unique

La Coop Émergence a vu le jour en 2008 à Shawinigan. Ayant pour but d’aider les artistes émergents de la Mauricie à bâtir leur carrière, l’organisme offrait, entre autres, de la formation avec Internet et des plateformes comme MySpace. Jean-François explique que les temps ont un peu changé: «Aujourd’hui, ça a beaucoup évolué. Avec le temps, on s’est rendu compte que ce n’était pas vraiment ça leurs besoins. Les artistes demandaient surtout à réseauter et se trouver des occasions de jouer.»

Le conseil d’administration est composé exclusivement de bénévoles, qui sont également des artistes membres de la Coop. Avec les années, plusieurs bénévoles se sont succédé et ont donné naissance à de nombreux projets tels que le Widewood – Festival de la solidarité musicale, géré par une organisation externe, mais regroupant plusieurs membres; la série Émergence à la salle Francis-Brisson; les émissions le Terroir musical et L’onde émergente à la radio CFUT, pour ne nommer que ceux-là.

«Aujourd’hui, ça a beaucoup évolué. Avec le temps, on s’est rendu compte que ce n’était pas vraiment ça leurs besoins. Les artistes demandaient surtout à réseauter et se trouver des occasions de jouer.»  ―Jean-Françcois Vigneault

La Coop Émergence est également la seule coopérative de solidarité artistique de ce genre au Québec. «Par leur unicité, tout est à créer», mentionne monsieur Vigneault. Avec désormais 25 membres inscrits, parmi lesquels Les Frères Lemay, Biobazar (Dany Janvier), Baptiste Prud’Homme, BradyCardie (dont fait partie monsieur Vigneault), et plusieurs autres, la Coop se donne comme mission de créer des opportunités et des projets pour ces artistes. «On fait ça pour le grand bien commun et pour faire vivre la musique en Mauricie», réitère le président.

L’avenir de la Coop

Alors que la dernière année semble s’être conclue sur une note de succès, le président du conseil d’administration se dit heureux du progrès effectué et vise encore plus loin pour les années à venir. «Ce qu’on souhaiterait, ce serait d’augmenter notre base de membres. D’aller chercher plus de membres dans la région comme à Mékinac, Maskinongé et même à Trois-Rivières. Des membres plus jeunes aussi, qui auraient des projets.»

Une augmentation des membres signifierait une augmentation des ressources et un partage des connaissances qui tendraient à offrir davantage d’occasions de se produire. L’organisation tente notamment de développer plus de vitrines dans des salles de spectacle de la région et d’ailleurs.

La Coop Émergence est la seule coopérative de solidarité artistique de ce genre au Québec.

Les dernières années ont été plus florissantes, grâce à la réception de subventions, et ont permis d’engager une coordonnatrice. C’est désormais Catherine Beaudoin qui a repris le poste, en remplacement de Stéphanie Ratté. Cet emploi est cependant très variable, à cause de l’instabilité financière de la coopérative et des versements de fonds selon les projets. Entre autres, le rôle de la coordonnatrice est de gérer les contrats des artistes lors d’ententes comme avec L’onde émergente, d’assister à la logistique certains projets, et de trouver du financement pour pérenniser son poste et développer des services aux membres.

Alors que la majeure partie des membres proviennent du milieu artistique musicale, la Coop n’est toutefois pas fermée à accueillir des artistes provenant du milieu de la danse, des arts visuels, ou d’autres domaines. «Plus on va être dans la Coop, plus on va avoir de la visibilité, et plus on va devenir un joueur incontournable», ajoute le président. «Il faut rappeler aux diffuseurs qu’on a plein d’artistes, ici en Mauricie. Aidez-nous, on travaille fort, et ne cherchez pas trop loin, on a tout ce qu’il faut!» lance-t-il avec une pointe d’humour.

Pour suivre les activités de la Coop Émergence, il est possible de consulter leur site web au www.coopemergence.com.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here