Critique d’albums: Clément Jacques, Audionaute, Sam Harvey

0
560

L’automne est souvent une saison chaude pour la sorties d’album! Ici, on vous démontre la preuve par trois… 

Clément Jacques – Chromatique

Clément Jacques – Chromatique
Clément Jacques – Chromatique

Le Saguenéen Clément Jacques n’avait pas sorti de matériel depuis un bon moment, donc Chromatique a l’effet d’une surprise pour les amateurs de sa musique. Indien, son dernier album sorti en 2014, avait un son beaucoup plus brut, rock, mais gardait une certaine douceur grâce à la voix chaude de Clément Jacques. Cette fois, on revient plutôt au temps de l’album Le Maréographe, qui l’avait fait connaître du grand public. Des chansons plus douces, des paroles crues comme à son habitude, avec l’ajout de sons plutôt électroniques vintages sur quelques morceaux. Chansons à écouter: Soleil et Asile.


 

Audionaute – Synapses

Audionaute – Synapses
Audionaute – Synapses

Groupe de Victoriaville, Audionaute a sorti dernièrement son troisième album en carrière. À la suite de leur victoire des mardis de la relève du Gambrinus en 2011, ils avaient fait paraître Le meilleur des mondes, en 2012. Ils continuent dans la même vague alternative pop planante, type de musique qu’on entend moins souvent chanter en français. Ils explorent davantage de sonorités sur Synapses, et la voix de Rémi Bergeron, aux tonalités plus hautes, offre une contradiction intéressante. Chansons à écouter : «Marie ne répond pas» et «Perdre le nord».


Sam Harvey – Tirer des leçons
Sam Harvey – Tirer des leçons

Après sa participation à ma Première place des Arts en 2015, Sam Harvey l’a joué un peu plus discret, préparant son premier album tranquillement. Il a lancé un premier opus fort intéressant, très personnel et qui mélange plusieurs styles. Tantôt on a l’impression qu’il «rappe» ses textes bien ficelés, alors qu’à d’autres moments on a le droit à du doux folk. Il rappelle un jeune Marc Déry pour son aplomb et son talent de raconter des histoires dans ses chansons. Les paroles évoquent l’amour, la pauvreté, et c’est très ancré dans une réalité montréalaise, mais ça reste très accessible. Chansons à écouter: Saint-Henri et L’argent.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here