Élections municipales de Trois-Rivières: Les candidats débattent à l’UQTR

0
651
Le VP sociopolitique de l’AGE UQTR, Samuel Plante, entouré des deux candidats présents: André Bertrand (à gauche) et Jean-François Aubin (à droite). Photo : Frédérik Farid Borel.
Le VP sociopolitique de l’AGE UQTR, Samuel Plante, entouré des deux candidats présents: André Bertrand (à gauche) et Jean-François Aubin (à droite). Photo : Frédérik Farid Borel.

Le mercredi 11 octobre dernier, l’Association générale des étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR) a organisé un débat entre les candidats briguant la mairie de Trois-Rivières aux prochaines élections municipales. Le 1012 Nérée-Beauchemin a donc accueilli deux des trois candidats déclarés, Jean-François Aubin et André Bertrand.

Le troisième candidat, Yves Lévesque, actuel maire de Trois-Rivières, a refusé de prendre part à l’événement, a indiqué lors de l’ouverture Frédérik Farid Borel, animateur du débat. M. Aubin a qualifié l’attitude du maire sortant de «manque total de respect pour la démocratie».

Les candidats étaient invités à venir prendre position vis-à-vis de plusieurs enjeux touchant les étudiants.es et revendiqués dans un manifeste de l’AGE UQTR: l’idée d’un véritable quartier étudiant adapté à la réalité de ces derniers.ères, la création d’un siège spécifique étudiant au conseil d’administration (C.A.) de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR), et la demande d’une meilleure desserte de l’université par les transports en commun.

Les candidats étaient invités à venir prendre position vis-à-vis des enjeux touchant les étudiants.es.

L’idée d’un quartier étudiant a fait suggérer à M. Bertrand la mise en place de partenariats entre l’université et des terrains appartenant à la ville. M. Aubin quant à lui souhaitait aller encore plus loin en reconnaissant Trois-Rivières comme une véritable ville étudiante, compte tenu de l’importance que l’université devrait avoir pour la ville. À propos de la création d’un siège étudiant au C.A. de la STTR, M. Aubin s’est déclaré «totalement d’accord», tandis que M. Bertrand était plus réservé. Enfin, M. Aubin a annoncé sa volonté de réformer en profondeur le réseau de transports en commun pour l’adapter à la réalité de tous les usagers, étudiants.es ou non, et M. Bertrand a indiqué vouloir faciliter la circulation des cyclistes à Trois-Rivières, notamment par la construction de passerelles adaptées.

Par la suite, les candidats se sont prononcés sur d’autres enjeux soulevés par le public lors d’une période de questions ouvertes. Tous deux ont reconnu l’enjeu que représente l’emploi étudiant à la sortie de l’université, qui est actuellement une des grosses problématiques de la ville: M. Bertrand a annoncé vouloir y répondre à l’aide de crédits d’impôt, et M. Aubin a indiqué sa volonté d’encourager l’entrepreneuriat.

Par ailleurs, tous deux se sont prononcés contre le projet du gouvernement Couillard d’autoriser les forages pétroliers ou gaziers à 150 mètres des maisons. Les deux candidats étaient également d’accord pour faire prendre à Trois-Rivières un virage environnemental, ainsi que pour resserrer les liens entre la ville et l’université.

Les élections municipales se dérouleront dans tout le Québec le dimanche 5 novembre prochain, entre 10 heures et 20 heures.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here