Festivités à l’UQTR: L’Université à l’heure chinoise

0
631
Publicité_Livre-Politique_journaux_étudiants_728X90.jpg

Le 16 février dernier, l’Université du Québec à Trois-Rivières a fêté pour la première fois le nouvel an chinois. Pour l’occasion, le 1012 du Pavillon de la Vie Étudiante s’est transporté en Chine afin de célébrer en grande pompe l’entrée dans l’année du chien. Dès 18h30, l’ensemble de la communauté universitaire était invité par l’Association de chercheurs et étudiants chinois à l’UQTR à participer aux festivités.

L’année universitaire 2017-2018 de l’UQTR sera donc celle qui aura vu s’affirmer les liens entre l’UQTR et l’empire du Milieu. Avec une cohorte exceptionnelle, les étudiant.e.s chinois.e.s s’implantent durablement dans le paysage «uqutérien». Ces étudiant.e.s ont donc profité de leur intégration à l’université afin de partager avec la population trifluvienne ce moment privilégié de la culture chinoise.

La soirée a débuté avec un court exposé sur les traditions et la signification du nouvel an, suivi d’un gargantuesque repas traditionnel. Pour dessert, le public a pu admirer une impressionnante démonstration de Kung-fu Shaolin par Neil Ben-Leulmi, étudiant en science environnementale.

Il ne fait nul doute que ce succès est survenu grâce aux étudiant.e.s bénévoles et leur président, M. Chentian Zhang.

Les convives étaient ensuite invité.e.s à se diriger vers l’un des quatre kiosques présents pour s’essayer à différentes facettes de la culture chinoise. Calligraphie, art traditionnel du découpage de papier, préparation de jiaozi (raviolis chinois) ou tout simplement souvenirs, il y en avait pour tous les goûts.

Le public, de près de 150 personnes, était composé d’étudiant.e.s, d’employé.e.s ainsi que de leurs familles. Toutes les personnes interrogées ont exprimé leur enthousiasme pour les activités de la soirée. Solange Lapierre, présidente de l’Association générale des étudiants de l’UQTR (AGE UQTR), était heureuse de participer à un évènement sortant de l’ordinaire et invite les étudiant.e.s  à participer aux prochaines éditions. Robert Mantha, vice-recteur à la recherche et au développement, n’a pas hésité à qualifier la soirée de moment historique pour la communauté trifluvienne et de consécration pour la stratégie de l’École internationale de français et sa politique d’intégration.

Il ne fait nul doute que ce succès est survenu grâce aux étudiant.e.s bénévoles et le président de leur association, Chentian Zhang, étudiant au département de philosophie et des arts.

Xinnian hao à toutes et tous !

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here