Galerie R3: Une large galerie d’horizons

0
847
Les longs murs de la Galerie R3 permettent la tenue de projets audiovisuels comme La fusion des horizons d’Eva Quintas. Photo: Lorraine Beaulieu
Les longs murs de la Galerie R3 permettent la tenue de projets audiovisuels comme «La fusion des horizons» d’Eva Quintas. Photo: Lorraine Beaulieu

La Galerie Rprésente le projet visuel La fusion des horizons d’Eva Quintas jusqu’au 3 février 2016. Grâce à la configuration du centre d’art, il est possible de s’émerger «dans» l’œuvre, qui se veut un exemple de médiation culturelle, c’est-à-dire la rencontre des gens avec l’art au cœur du quotidien.

Prenant toute la largeur du mur face à l’entrée de la galerie universitaire, la proposition de madame Quintas se présente en une projection de photos qui se divisent la plupart du temps en trois parties. Alternant textes sur fond noir et photographies ou combinant les deux simultanément, la projection exige de se laisser aller dans cet univers audiovisuel.

Pour Lorraine Beaulieu, attachée à l’administration pour le R3, l’œuvre de madame Quintas permet de prendre un temps d’arrêt, de profiter du moment présent et de vivre en direct un moment de beauté. Madame Beaulieu met l’emphase sur la nécessité qu’un tel projet soit présenté à une époque où l’humanité vit plein de bouleversements.

L’œuvre d’Eva Quintas permet de prendre un temps d’arrêt, de profiter du moment présent et de vivre en direct un moment de beauté.

Les photographies qui défilent, prises dans plusieurs villes dont Barcelone, Bogota et Montréal, représentent des gens «sous le thème général de l’art, de la ville et de la citoyenneté.» Ces images illustrent le concept de la «fusion des horizons» de Hans-Goerg Gadamer. Ce philosophe allemand stipule que cette fusion survient lorsque l’horizon d’une personne vit une compréhension parfaite par rapport à l’objet observé.

Les photographies qui défilent, prises dans plusieurs villes dont Barcelone, Bogota et Montréal, représentent des gens «sous le thème général de l’art, de la ville et de la citoyenneté.» Photo: Lorraine Beaulieu
Les photographies qui défilent, prises dans plusieurs villes dont Barcelone, Bogota et Montréal, représentent des gens «sous le thème général de l’art, de la ville et de la citoyenneté.» Photo: Lorraine Beaulieu

Ainsi, appliquer ce concept signifie pour madame Quintas d’«articuler une vision universelle à partir d’un corpus photographique multiple élaboré autour du travail des artistes et des citoyens.»  Pour ancrer davantage sa vision artistique, la photographe s’est entourée de l’auteur Michel Lefebvre (textes) et de Thierry Gauthier (musique).

Bien que la présentation de La fusion des horizons se termine avant la parution du prochain numéro de Zone Campus, il est possible de visionner la vidéo sur YouTube (mise en ligne par l’artiste elle-même). Il suffit d’utiliser le nom du projet comme outil de recherche.

La prochaine exposition tenue par la Galerie R3 sera présentée par Agnès Aubague avec son projet Socles de parole, présenté du 9 février au 3 mars.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here