Laurence Vincent Lapointe: En route vers les Jeux Olympiques de 2020

0
558
Laurence Vincent Lapointe rafle tous les honneurs sur son passage en prévision des prochains Jeux olympique de 2020 à Tokyo. Crédit: Gracieuseté

Laurence Vincent Lapointe, étudiante au baccalauréat en sciences infirmières à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et canoéiste hors pair, continue de s’illustrer sur la scène internationale en vue des prochains Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo.

Championnat du monde au Portugal

De plus en plus connue du grand public, Laurence enchaine les bonnes performances à un rythme effréné. Depuis bientôt 10 ans, elle domine le monde du canoë de vitesse féminin. Après avoir multiplié les podiums, lors des dernières années, cette étudiante originaire de Shawinigan a récidivé à Montemor-o-Velho, au Portugal.

C’était la sixième fois de sa jeune carrière que Laurence était couronnée championne du monde au 200m en C-1. Elle a complètement dominé l’épreuve avec un temps remarquable de 45,567 secondes, tout juste devant la représentante de la Russie, Olesia Romasenko, qui a inscrit un temps de 46,242 secondes.

Laurence a été sacrée championne du monde au 200m C-1  pour la sixième fois de sa carrière.

Dès le lendemain, Laurence Vincent Lapointe ainsi que Katie Vincent ont facilement conservé leur titre de championnes du monde en franchissant la ligne d’arrivée en 1 min 56 s. À noter que les deux Canadiennes avaient réussi le même fait d’armes l’an dernier à Racice, en République Tchèque, lorsqu’elles avaient accompli un record du monde.

La jeune canoéiste de 26 ans a complété son passage au Portugal avec une troisième victoire à l’épreuve du 5000 mètres.

Une fin d’été chargée

Cette Shawiniganaise a poursuivi sa domination, lors du Championnat canadien disputé à Sherbrooke, en remportant pas moins de sept médailles d’or.

D’ici le 25 septembre, elle participera aux Championnats panaméricains en Nouvelle-Écosse et elle poursuivra son chemin vers la Chine et la Russie.

Ces résultats augurent très bien pour l’Équipe canadienne en vue des prochains Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here