Les quarts de finale des Mardis de la relève: La relève du rock!

0
861

 

Le Gambrinus a accueilli pour une vingtième année consécutive le concours régional de musique émergente, les Mardis de la relève. Les quarts de finale qui ont eu lieu les mardis 14 et 21 mars derniers se sont déroulés dans une ambiance festive.

Les Mardis de la relève est un concours de musique conçu il y a maintenant 20 ans dans le but d’offrir une tribune à des groupes de musique émergents de la Mauricie. Sans contrat avec une maison de disque, ces groupes de jeunes musiciens participent à ce concours dans le but d’obtenir une place en finale afin de remporter de nombreux prix. Parmi ces récompenses, on peut compter une prestation lors du FestiVoix, une diffusion de leur musique sur les radios partenaires, dont CFOU 89,1 FM, en plus d’un prix en argent.

Les gagnants seront choisis selon quatre critères, soit: l’appréciation du public, la technique, la qualité, mais surtout, l’originalité. Ces critères seront jugés par un jury composé d’adeptes de musique et représentants de cette industrie dans la région. Parmi eux, mentionnons Keven Plamondon du 103,1 FM; Jean-François Veilleux, chroniqueur au journal Zone Campus; Phil Howard, des magasins Archambault et Long & McQuade, ainsi qu’ancien finaliste du concours; Étienne Rivard de la radio ÉNERGIE Mauricie.

Lors de la première soirée, les participants nous ont livré leurs pièces pour la soirée «rock» du concours. Malgré la tempête survenue ce jour-là, une bonne foulée est venue encourager nos artistes de la relève. Venu directement de Drummondville, c’est le groupe Noistronomy, influencé par le blues rock, qui a débuté. Comme leader du groupe, le guitariste Jérémy Lavoie amenait l’identité centrale du groupe par ses nombreux solos aux accents blues.

S’en est suivi le duo Lacey’s Dream, composé d’une chanteuse bassiste (Charlotte Béland), d’un guitariste (Jacob Lafrance) et d’un batteur (Bryan Gilbert). Ce trio était inspiré des groupes qui ont marqué la culture musicale grunge, comme The Smashing Pumkins. De plus, ils nous ont surpris en nous offrant comme meilleure prestation leur dernière composition, qui a été terminée seulement quelques jours avant le concours.

Big Phil a été le dernier groupe figurant en liste lors de cette soirée à se produire. Arrivés sur scène costumés de leurs plus chics habits, les membres ont clairement remporté le quart de finale avec leur originalité et leur belle présence sur scène. Au style plus funky, Big Phil se mérite une place en demi-finale.

Malgré la tempête survenue ce jour-là, une bonne foulée est venue encourager nos artistes de la relève…

Sous la trame indie rock, la deuxième partie des quarts de finale promettait avec trois groupes aux couleurs dissociées. Tout d’abord, Oz a réveillé la foule avec un son que l’on pourrait associer à celui des Vulgaires Machins. Ce groupe a su se distinguer comme le seul ayant des compositions francophones lors des deux soirées de quarts de finale. Par la suite,  Post Rough est embarqué sur scène pour la première fois depuis leur formation. Ils représentent parfaitement la jeunesse révoltée avec leur texte qui aborde ce thème. L’expertise musicale se démarquait par le batteur Yohan Gauthier, qui semblait être en bon contrôle de son instrument. En conclusion de ce quart de finale, c’est Ultrasonic Gypsies qui a déchargé sur le Gambrinus leur musique réinventée qui combinait rock et rap. C’est grâce à cette sortie de zone qu’ils se sont rendus en demi-finale.

Il est possible de revoir l’intégralité des prestations des quarts de finale des Mardis de la Relève sur le réseau CogecoTV ou encore sur le site Youtube du projet. Ne manquez pas les prochains quarts de finale du 28 mars et du 4 avril prochain à 21 h 00!

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here