L’UQTR et le Vietnam: Célébration et collaboration

0
613
Publicité_Livre-Politique_journaux_étudiants_728X90.jpg
 Graduation des étudiants vietnamiens le vendredi 24 février 2017. Photo: UQTR
Graduation des étudiants vietnamiens le vendredi 24 février 2017. Photo: UQTR

Du 20 au 24 février 2017, des représentants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont été dépêchés au Vietnam afin d’y célébrer la collation des grades des étudiants du MBA, offert à l’Université Thuong Mai d’Hanoï. C’est aussi l’occasion pour renforcer ses accords avec d’autres établissements du pays.

Des étudiants fraîchement diplômés

En janvier 2015, l’UQTR avait signé avec l’Université de commerce du Vietnam (UCV) d’Hanoï un programme de maîtrise en administration des affaires (MBA). Deux ans plus tard, la première cohorte d’étudiants gradués s’est vue discerner leur diplôme vendredi 24 février, lors de la collation des grades. Le MBA, délocalisé de l’UQTR, accueille des étudiants vietnamiens et prodigue un enseignement en anglais, assuré par des professeurs et chargés de cours trifluviens. Les formateurs de l’UQTR voyagent jusqu’au Vietnam, et complètent leur apprentissage grâce à la visioconférence.

 De l’idylle de l’UQTR et du Vietnam sont nées de nombreuses ententes.

Deux autres partenariats en lice

Outre la collation, la délégation a aussi pu signer une lettre d’intention avec la PetroVietnam University (PVU), en compagnie du recteur de l’université, Dr Phan Minh Quoc Binh, et du vice-recteur, M. Hiang Hung. Cet accord est l’opportunité de développer une coopération entre les universités, tant en enseignement, en recherche, en génie, gestion que dans la mobilité étudiante. De même, un accord-cadre de coopération avec l’université de Da Nang (UD) a lui aussi été signé à la suite de la visite de son recteur à l’UQTR pendant la session d’été 2016. Il permettra de développer de la coopération dans de nombreux domaines, telles les sciences de la gestion, génie, et biochimie.

Des liens réaffirmés

Si la relation avec le Vietnam semble si solide, c’est parce que celle-ci remonte à plusieurs années. C’est le cas notamment de l’accord de coopération en sciences de l’éducation et en informatique avec l’Université de Cantho, en 1995. La mobilité étudiante et l’accueil de stagiaires vont, ainsi, en être renforcés.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here