Passionnée de sports cherche explications: La nouvelle saison sportive

0
373
Jessyca Marchand. Photo: Mathieu Plante

Septembre vient de se terminer. Déjà le premier mois de la session complété. Si vous êtes dans la même situation que moi, vous avez sûrement déjà une tonne de lectures, des travaux et des études pour les examens à venir. Comme moi, vous avez une tonne de choses à faire, un emploi, des loisirs, des rencontres avec des ami.e.s… Pourtant, je vais vous demander une petite chose, mais je vous laisse du temps pour le faire. Et si chacun de nous essayait d’aller voir un événement sportif des Patriotes de l’UQTR?

Je m’inclus dans cet objectif, car je suis exactement dans le même bateau que vous. J’ai mes cours, avec tout ce que cela comporte, cet emploi au journal, sans compter toutes les autres activités que l’on peut avoir. Pourtant, je me suis promis d’aller voir au moins quelques rencontres sportives que nos athlètes universitaires vont disputer.

Comment faire?

Au tout début, le plus simple est de savoir ce qui nous intéresse. Si vous détestez le hockey, il n’est pas conseillé d’aller au Colisée encourager les Patriotes. Vous saviez qu’il y avait plusieurs autres disciplines? Badminton, cheerleading, cross-country, golf, natation, soccer féminin et masculin, et volleyball féminin complètent le tableau sportif que nos athlètes peuvent disputer.

Et si chacun de nous essayait d’aller voir un événement sportif des Patriotes de l’UQTR?

Je vais vous donner mon truc. Allez sur le site de l’UQTR, puis cliquer sur la section Sports. Vous aurez accès à la page des Patriotes, et vous pourrez voir le calendrier. La saison 2018-2019 y est inscrite. Vous pouvez le consulter par date, par sport ou même par endroit présenté. En plus, vous avez accès à tous les résultats.

De plus, l’équipe du journal vous propose une couverture complète de ces compétitions. Je vous invite à lire mes collègues qui se font un plaisir de vous résumer les matchs. Qui sait, peut-être qu’un de ces articles vous donnera le goût d’aller le vivre par vous-même? La page Facebook des Patriotes de l’UQTR est souvent alimentée et permet une bonne couverture des événements et des invitations aux parties à venir.

Sinon, pendant la session, je tenterai moi aussi d’aller me promener dans les événements sportifs, afin de vous donner une idée différente de ce qui s’y passe. Je ne ferai pas de résumé des matchs, j’essaierai de vous amener le sport sous un nouvel angle. Si j’arrive à motiver certain.e.s d’entre vous, j’en serai très heureuse.

Vous pouvez consulter le calendrier des Patriotes par date, par sport ou même par endroit présenté.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’aime me sentir proche des athlètes. Je m’explique: j’aime savoir ce qu’ils et elles font comme études, comment ils et elles ont commencé leur sport, qu’est-ce qui leur fait aimer leur discipline, etc. C’est ce que j’essaierai également de savoir et de vous faire connaître.

Mais les coûts?

C’est vrai, en tant qu’étudiant.e, nous n’avons pas beaucoup de moyens financiers, la plupart du temps. Par contre, sachez-le, pour nous autres étudiant.e.s, la majorité des compétitions sportives (si ce n’est toutes) ne coûtent rien. Pour les gens qui ne sont pas de l’UQTR, certaines compétitions peuvent nécessiter quelques dollars, mais il n’y a rien en haut de 10,00$.

Nous avons d’excellentes équipes qui font un travail impressionnant, car les athlètes combinent leurs études avec un entraînement rigoureux, des matchs, sans compter les voyages à l’extérieur pour pratiquer leur sport contre d’autres universités. Je suis persuadée qu’ils et elles seraient vraiment heureux de voir de nouveaux visages dans les gradins. Qui sait, peut-être aurez-vous également l’occasion de vous entretenir avec eux et elles ou avec les entraîneur.se.s?

Si j’arrive à motiver certain.e.s d’entre vous d’aller voir une compétition sportive, j’en serai très heureuse.

Au printemps, je vous avais expliqué ce qu’était le cross-country, et j’ai croisé un entraîneur pendant l’été qui m’a félicité pour mon article. Je lui ai mentionné que mon intention était de vulgariser ce sport afin que d’autres personnes puissent s’y intéresser. Montrons à ces entraîneur.se.s et à ces sportif.ve.s que nous pouvons encourager nos couleurs locales. Nous n’avons peut-être pas une couverture sportive à la hauteur de l’Université de Sherbrooke ou l’Université Laval, mais nous pouvons nous vanter de nos équipes, qui se dépassent sans cesse.

Si vous croisez dans les corridors de l’UQTR un sportif ou une sportive qui s’affiche avec ses couleurs, saluez-le ou saluez-la, et s’il ou elle a le temps, n’hésitez pas à lui poser quelques questions. La plupart d’entre nous sommes trop gêné.e.s pour oser, mais je ne crois pas qu’un.e athlète soit en colère parce que l’on s’intéresse à quelque chose qui le ou la fait vibrer depuis des années. Ils et elles s’entraînent tellement forts qu’ils et elles sont souvent heureux de parler de leur passion. Car pour être au niveau où ils et elles sont, c’est bel et bien une passion.

Quand nous sommes aussi mordu.e.s de quelque chose, il est rare de ne pas vouloir communiquer cet engouement. Étant moi-même une «fan» de sport, je suis toujours contente de trouver des gens avec qui en discuter. Je vous souhaite donc une bonne session, mais surtout, une bonne saison sportive. Allez les Patriotes!

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here