Patriotes Soccer: Coup d’envoi de la saison Hiver 2017

0
734
Les Patriotes peuvent compter sur les performances du gardien Dominic Provost. Photo: Patriotes UQTR
Les Patriotes peuvent compter sur les performances du gardien Dominic Provost. Photo: Patriotes UQTR

Les équipes de soccer des Patriotes reprenaient l’action le 22 janvier dernier au Centre Sportif Alphonse-Desjardins.

L’équipe féminine a été la première à s’activer lors de cette rencontre inaugurale, alors que les Patriotes accueillaient les Stingers de l’Université Concordia. Dès le début du match, on constate la domination de l’équipe hôtesse. Les Pats enfilent rapidement le premier but alors que les dix premières minutes n’ont pas fini de s’écouler.

Catherine St-Jean prend ensuite les choses en main, faisant 2-0 juste avant la mi-temps à la suite d’une excellente exécution défensive. Puis, celle qui porte le numéro 12 en rajoute en deuxième demie et inscrit le but final, pour un résultat de 3-0.

Vient le tour des hommes. Dès les premières secondes, Guy-Alain Fahé menace les Stingers, sans toutefois pouvoir compléter. Il se reprend de belle façon quelques minutes plus tard par un but.

Catherine St-Jean prend les choses en main avec deux buts.

La tension monte d’un cran durant la deuxième partie du match. La frustration monte chez Concordia et l’on assiste à du jeu agressif, souvent illégal. Ce changement de rythme semble toutefois revigorer l’équipe perdante, qui réussit à percer la muraille du gardien Provost à deux reprises avant la fin du match. L’équipe de ce dernier réussit également à profiter de ce style de jeu plus robuste par l’indiscipline de ses adversaires et marque également deux autres buts pour l’emporter par un impressionnant 5-2.

Deuxième rencontre plus difficile

La saison se poursuivait ensuite le dimanche 29 janvier. Nos représentants de la section masculine se déplaçaient alors afin d’aller affronter les Citadins de l’UQAM. Ces matchs prennent une tournure très différente de ceux disputés à domicile, et on ne peut certainement pas imputer cela strictement au voyage.

Les hommes de Roch Goyette faisaient face à l’équipe qui les a empêchés de mettre la main sur le titre de championnat à la saison d’automne. Ajoutez à cela le départ de 17 vétérans depuis cette défaite en finale, et les Trifluviens sont définitivement nerveux en début de match. Ils accordent deux buts rapides dans les vingt premières minutes de la rencontre. Malgré une reprise de leurs moyens qui leur permet de tenir tête à leurs adversaires ensuite, ils se trouvent dans l’impossibilité de prendre le dessus et répéter leurs performances offensives du premier et se retrouvent à sec après un match de cinq buts; ils s’inclinent 2-0.

La réalité est encore plus dure pour le volet féminin, dont les joueuses se font servir la même médecine qu’elles ont servie à Concordia, voire même un peu plus. Un système de jeu beaucoup plus défensif qu’à leur première partie leur permet de tenir tête à la puissance que constitue l’UQAM pour la majorité du match. Les Patriotes souffrent cependant d’un grand manque d’opportunisme qui n’afflige clairement pas l’autre côté du terrain. Les cinq dernières minutes de la première demie font en sortent que les Citadines sont en avance 2-0. À la reprise, les choses se passent de manière identique et ainsi l’écart double avant la fin du match, malgré de véhémentes protestations de l’entraineur envers l’arbitre lors de chacun des buts de la deuxième demie.

Les prochains matchs nous permettront de confirmer si l’on pourra vraiment qualifier ces performances de début de saison de dents-de-scie. La saison est encore jeune, et tout est encore possible sur ces courtes saisons de sept matchs.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here