«Plus de femmes en politique… ?»: Un projet multisectoriel

1
1290

 

Vendredi dernier avait lieu une conférence de presse annonçant Plus de femmes en politique? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés! Piloté par la Table concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM), ce projet vise à proposer des solutions facilitant l’intégration des femmes en politique municipale. Parmi les partenaires, mentionnons le Groupe des médias étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (GME UQTR).

Tenue au 1060 rue Saint-François-Xavier à Trois-Rivières, les conférenciers étaient Jean-Philippe Charbonneau (GME UQTR); la journaliste et auteure Pascale Navarro; Joanne Blais, directrice de la TCMFM; Carmen Massé, mairesse de Saint-Elzéar-de-Témiscouata. Cette dernière représente la région du Bas-Saint-Laurent, dont la TCMF est partenaires de l’initiative. En tant que politicienne, madame Massé a affirmé l’importance de briser les mentalités quant à la place des femmes en politique.

De son côté, madame Blais a expliqué que Plus de femmes… est un projet dont la finalité est de recommander aux médias et aux municipalités l’adoption d’une attitude positive quant à l’engagement politique des femmes. Madame Navarro, auteure du livre Femmes au pouvoir : les changements nécessaires, affirme que le problème de l’intégration de celles-ci est systémique. Elle a donné en exemple les commentaires sur l’apparence physique.

Pour monsieur Charbonneau, la place du GME UQTR au sein de ce projet se justifie car l’UQTR, endroit où les femmes sont majoritaires (66% en 2014 d’après une enquête des Services aux étudiants), accueille une relève s’impliquant éventuellement dans les milieux médiatiques et politiques. Il y voit une opportunité pour sensibiliser la population étudiante à la cause. Preuve que la communauté étudiante est prise en compte, l’étudiante au doctorat en lettres (concentration communication sociale) Carol-Ann Rouillard a été choisie comme auxiliaire de recherche par Mireille Lalancette, professeur associée au projet et travaillant pour le département en lettres et communication sociale. De plus, sa collègue Marie-Claude Morin est agente de projets pour la TCMFM.

Soulignons que l’initiative est rendue possible grâce à une subvention de Condition Féminine Canada (CFC).

Jack Saloon A2018

1 commentaire

  1. Un jour, une personne sur cette image m’a dit quelque chose dont je m’souviendrai toujours :

     »Mes ami(e)s disent que je fais très bien la différence entre le personnel et le professionnel. »

    Si vous ne voyez pas le problème dans cette phrase, peu importe vos caractéristiques innées, rendez service à tout le monde et ne faites jamais de politique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here