Portrait d’athlète: Christophe Boivin, un hockeyeur électrisant

0
135
Publicité_Livre-Politique_journaux_étudiants_728X90.jpg

Dans le cadre de ce portrait d’athlète, nous avons rencontré le prolifique attaquant des Patriotes hockey de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Christophe Boivin. Actuellement à sa deuxième saison au sein du club, il est déjà reconnu comme un des attaquants les plus dangereux offensivement du circuit U Sports.

Parcours sportif

Originaire de la Ville de Québec, Christophe Boivin a débuté le hockey très tôt. Il a joué l’entièreté de son hockey mineur pour les équipes de la Capitale nationale. Lorsqu’il a atteint le niveau Midget espoir, il a porté les couleurs du Séminaire Saint-François. L’année suivante, il s’est taillé une place avec le Blizzard du même séminaire, mais cette fois au niveau Midget AAA.

À la suite de ses deux années au sein du programme hockey du Séminaire Saint-François, Christophe a été sélectionné en première ronde (14e au total) au repêchage d’entrée de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) de 2013 par le Titan d’Acadie-Bathurst.

«J’ai choisi les Pats, car c’est un programme reconnu au niveau du hockey universitaire canadien.» – Christophe Boivin

En somme, ce hockeyeur de Québec a disputé quatre saisons avec l’équipe acadienne. Il a pris part à 255 rencontres de saison régulière tout en amassant 219 points (102 buts et 117 assistances). Face à son parcours dans le circuit Courteau il mentionne: «j’ai apprécié chaque moment de mon passage dans la LHJMQ. Lors de mes deux premières saisons, l’équipe était en reconstruction, alors au niveau collectif et individuel, c’était plus difficile. De plus, j’ai beaucoup aimé jouer avec mon frère lors de mes deux dernières saisons, et pouvoir partager la même passion [avec lui].»

Pour le numéro 94 des Patriotes, une certaine période d’adaptation a été nécessaire afin de bien performer au niveau universitaire. «Au hockey universitaire, il y a moins de matchs, alors toutes les parties sont importantes et se déroulent à haute intensité. Les joueurs sont plus vieux, plus matures et plus forts physiquement.»

Christophe a été élu athlète patriote masculin de l’année 2017-2018 et il a été en nomination pour le prix d’excellence et du mérite Guy Lafleur en 2018.

Possédant un talent indéniable, Christophe se décrit comme un athlète discipliné. Mais pourquoi ce hockeyeur qui multiplie les points à un rythme effréné avait-il choisi les Patriotes de l’UQTR? «J’ai choisi les Pats, car c’est un programme reconnu au niveau du hockey universitaire canadien et l’option hockey me permettait d’étudier et de pratiquer mon sport favori de haut niveau en même temps.»

Parcours scolaire

Bien qu’il excelle au hockey, Christophe souhaite également faire bonne figure sur le plan scolaire. Passer quatre années au Nouveau-Brunswick l’a empêché de fréquenter un Cégep. Il a donc fait des études collégiales à distance en sciences humaines. À moyen terme, il désire compléter ses études pour devenir comptable. Puis, à court terme, il veut poursuivre sa carrière de hockeyeur aussi longtemps qu’il le pourra.

Au mois de mai dernier, ses efforts ont été soulignés par l’organisation des Canadiens de Montréal. En effet, il a été en nomination pour le prix d’excellence et du mérite Guy Lafleur, remis annuellement aux hockeyeurs étudiants ayant fait preuve d’excellence, tant sur le plan sportif qu’académique. Finalement, il a été nommé athlète patriote masculin de l’année 2017-2018 à l’UQTR.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here