Profil d’athlète ― Jessica Desjardins: Finir en beauté

0
1082
Jessica Desjardins. Photo: Patriotes
Jessica Desjardins. Photo: Patriotes

Jessica Desjardins est une mordue de soccer depuis qu’elle est toute petite. Elle n’a jamais pratiqué d’autre sport et ne le regrette aucunement. Maintenant que sa dernière saison vient de s’entamer, elle souhaite en profiter pleinement.

Non seulement elle a toujours joué au soccer, mais elle l’a toujours fait avec les meilleures. Tout comme lors de son parcours au secondaire, elle joue dans la catégorie AAA pour les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, alors qu’elle complète son Diplôme d’études collégiales (DEC) en Sciences de la nature. Une fois son diplôme en poche, elle arrive à l’UQTR, à l’assaut non pas d’un, mais bien de deux programmes: elle s’inscrit au double baccalauréat en mathématiques et enseignement des mathématiques. C’était il y a près de cinq ans.

Pour l’amour du soccer

Depuis, elle a fait partie des Patriotes lors de chaque saison. Avec du recul, elle ne changerait aucunement d’équipe. «L’ambiance au sein des membres est toujours conviviale. Ça devient vraiment comme une deuxième famille», raconte-t-elle.

Celle qui se décrit comme une personne gentille et calme dans la vie de tous les jours est une personne totalement différente en situation de match. «Mon aspect compétitif fait que je n’ai pas peur de dire ce que je pense sur le terrain.» Très volubile, elle dit rester disciplinée et tenter de contrôler ce qu’elle dit, surtout envers les arbitres. Elle avoue cependant que son nombre de cartons jaunes, qui augmente linéairement d’année en année, est probablement lié à sa gêne qui a progressivement disparu pour laisser place à une féroce intensité.

«Je n’ai pas peur de dire ce que je pense sur le terrain.» ―Jessica Desjardins

Une équipe à son plus bas…

Cette compétitivité a connu des frustrations dernièrement. La native de St-Eustache se dit déçue de ses performances individuelles et de celles de l’équipe lors de la saison d’automne. Pour sa dernière saison, elle compte bien que les choses se passent autrement. Son expérience viendra certainement jouer un rôle crucial, puisqu’elle a une connaissance plus approfondie des équipes adverses. «Je suis capable de mieux me préparer en fonction de l’adversité», dit-elle avec confiance.

Outre son expérience solide en milieu de terrain, Jessica voit également d’un très bon œil l’arrivée de Durnick Jean, nouvel entraineur pour la saison d’hiver. «On a apporté plein de petits changements pour s’assurer de ne pas revivre une situation comme l’année passée. Parfois des petites choses, comme simplement changer de côté de terrain lorsqu’on reçoit. On a un nouvel entraineur qui apporte un nouveau système de jeu, tout cela peut seulement faire que ça va mieux aller.»

«Le soccer, ça devient comme une deuxième famille!» ―J.DesjARDINS

… Pour mieux rebondir

Cela va effectivement déjà beaucoup mieux pour notre athlète, qui a été élue Patriote de la semaine du 16 janvier. Une reconnaissance qui démontre bien qu’elle a repris confiance en ses capacités. «Ça fait du bien de savoir que je ne suis pas la seule à trouver que mes performances se sont améliorées par rapport à l’automne». Une telle distinction ne peut que la pousser dans la bonne direction.

L’objectif ultime pour cette saison est de se trouver dans la plus haute moitié du classement, soit quatrième ou mieux, afin de commencer les séries contre une équipe qui, au contraire, aura terminé dans la deuxième moitié du classement, et ainsi éviter d’affronter les plus grandes puissances au premier tour. Un objectif qui, si l’équipe peut suivre le plan de match aussi bien que Jessica peut suivre ses formules mathématiques, devrait être dans la mesure du possible.

Personne ne pourrait dire ce que l’avenir a en réserve pour Jessica Desjardins à la suite de sa dernière saison universitaire. Une chose est sûre cependant: elle est encore loin d’être prête à accrocher ses crampons…

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here