Profil de Patriote — Christophe Boivin: La nouvelle menace offensive des Patriotes

1
412
Même s’il étudie en comptabilité, la chose qu’il préfère compter, c’est les buts. Photo: Simon Lahaye
Même s’il étudie en comptabilité, la chose qu’il préfère compter, c’est les buts. Photo: Simon Lahaye

Malgré les événements malencontreux qui ont torpillé la belle saison que connaissait l’équipe de hockey des Patriotes, plusieurs points positifs peuvent être ressortis. L’un d’entre eux est l’arrivée de l’attaquant Christophe Boivin, qui n’a pas déçu en s’établissant comme une force dominante dans la ligue dès sa première saison.

Un parcours clair

Originaire de Québec, où il a joué tout son hockey mineur, il a passé les quatre dernières saisons loin de chez lui, alors qu’il s’alignait pour le Titan d’Acadie-Bathurst, dans la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ). Après ce parcours, les Patriotes étaient un choix logique pour lui: «C’est le hockey qui m’a amené à Trois-Rivières», confie-t-il. «J’avais aussi été approché par certaines universités dans les Maritimes, notamment l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB).»

Il était content de joindre une organisation de haut niveau comme les Patriotes: «C’est une équipe qui a toujours été au top, avec une tradition gagnante.» On lui avait promis un rôle offensif et il a saisi l’opportunité de bon cœur. «Au début, il y a eu une légère période d’adaptation, mais mon but était d’avoir un impact dès ma première saison.»

Une saison polarisée

Complétant le premier trio en compagnie de Mathieu Lemay et du capitaine Pierre-Maxime Poudrier, il a largement accompli son objectif. L’unité a fait la pluie et le beau temps pour les Patriotes toute la saison, et on pourrait soutenir que c’était le trio le plus complet, menaçant et efficace de la ligue, et sans contredit dans les trois meilleurs. Boivin tient d’ailleurs à remercier ses partenaires: «J’ai eu l’aide de deux excellents joueurs qui ont beaucoup d’expérience. C’est ensemble qu’on a eu du succès.»

Boivin a donc terminé la saison au cinquième rang des pointeurs de la ligue et au deuxième rang chez les recrues, avec une fiche de 16 buts, 18 mentions d’aide et 34 points en 26 matchs. «Ce n’était pas un objectif d’être parmi les meilleurs, mais je suis satisfait. Ça me procure de la confiance pour aller de l’avant.»

S’il pouvait changer quelque chose par rapport à sa saison, ce ne serait donc pas au plan individuel, où il est fier de sa progression constante, mais au niveau collectif: «On visait une participation au championnat canadien, mais on connait tous la suite des choses.»

Un futur brillant

Il reste optimiste cependant. L’équipe de cette année était en grande partie composée de recrues et de joueurs de deuxième année, qui ont pu bénéficier d’une bonne saison, entourés de bons vétérans. Il sait qu’ils seront capables de se retrousser les manches et de revenir en force, avec tout à gagner et à prouver.

Son rôle sera capital dans tout cela, alors qu’il sera encore l’un des principaux piliers offensifs, avec des responsabilités accrues suite à la fin de la carrière universitaire de Pierre-Maxime Poudrier: «C’est un rôle que je connais depuis le junior. J’ai toujours été un joueur offensif qui marque des buts. J’aime participer à l’attaque et être là quand ça compte.»

Et après les Patriotes? Bien que ce soit encore loin avec un baccalauréat à compléter à compter de l’an prochain (il est présentement au certificat en comptabilité), il sait qu’il sera intéressé à jouer au niveau professionnel si l’opportunité se présente: «Je vais tout faire pour jouer dans la Ligue Américaine de Hockey (AHL) ou en Europe, mais pour l’instant, je veux me concentrer sur les prochaines années avec les Patriotes.»

Jack Saloon A2018

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here