Profil de Patriote: Marc-Antoine Senneville — Un capitaine de course

0
668

Quand on parle des Patriotes, le premier réflexe de plusieurs est de penser aux équipes de volleyball, de soccer et surtout de hockey. Bien que ces sports soient plus populaires, il ne faudrait pas penser pour autant que l’UQTR ne rayonne pas dans les autres disciplines où elle est représentée. Le capitaine de la formation de cross-country est bien placé pour en parler.

Originaire de Repentigny, Marc-Antoine Senneville décide de se consacrer entièrement aux diverses facettes de l’athlétisme dès sa quatrième année du secondaire, abandonnant tout autre sport. Il rejoint le club civil de sa ville natale puis poursuit lors de son entrée au Cégep.

Lorsqu’il est accepté à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) en enseignement de l’éducation physique et à la santé, il est ravi de constater qu’il aura encore la chance de pratiquer la course en rejoignant l’équipe de cross-country: «Ça m’a donné une deuxième piqûre», affirme-t-il. Ignorant l’existence du club avant de faire son inscription, il se considère chanceux d’avoir choisi une université avec un si bon programme sportif.

Prendre du galon rapidement

Dès sa deuxième année au sein des Patriotes, il accepte de plein gré la position de capitaine qui lui est offerte. On comprend aisément le choix de l’organisation lorsqu’on constate sa grande motivation et sa volonté de se dépasser. «Particulièrement en cross-country, ça prend du cœur, par exemple pour continuer après une partie plus exigeante du parcours. C’est plus difficile que de tourner en rond sur une piste de course».

«En cross-country, ça prend du cœur.» — Marc-Antoine Senneville

Maintenant à sa quatrième année avec les Pats, il se décrit comme un leader naturel qui veut prêcher par l’exemple, non seulement auprès des recrues de son équipe, mais aussi auprès des jeunes avec lesquels il sera amené à travailler après complétion de ses études. «Si les élèves me voient arriver à l’école en courant, ils pourraient se dire que ça a l’air le fun et l’essayer eux aussi», croit-il. S’ils le font, tout le monde en sort évidemment gagnant, les jeunes en premier.

De grosses attentes

Cette saison en est une grosse pour le jeune homme, et il l’a abordé avec une grande confiance: «C’est l’année que je commence avec la meilleure forme depuis que j’ai commencé à courir». Si une légère blessure le ralentit et sème le doute dans son esprit en début d’année, il réalise au contraire que le repos imposé lui fait du bien: «Je suis présentement dans la meilleure forme de ma vie».

Les résultats sont là pour le prouver, alors qu’il obtient une 11e place parmi les coureurs universitaires du Réseau du Sport Étudiant au Québec (RSEQ) lors de l’Invitation McGill, et une 15e place lors de l’Invitation Rouge et Or. Ces performances lui ont permis d’atteindre la 16e place au classement général du RSEQ, et ainsi d’accéder au championnat canadien qui accepte les 20 meilleurs coureurs. Lors de ce championnat, il se classe dans le top 15 des meilleurs coureurs québécois.

«Je suis présentement dans la meilleure forme de ma vie.» — M.-A. S.

Efforts récompensés

Sa performance lors de l’épreuve de McGill a fait en sorte qu’il a été nommé Patriote masculin de la semaine du 18 septembre. Le 11 octobre, fidèle à la promesse faite sur Facebook à une admiratrice déçue de voir son portait retiré du cadre honorifique au CAPS, il est de nouveau élu à ce titre suite à la course de l’Université Laval. L’athlète réitère l’exploit deux autres fois, soit pour la semaine du 30 octobre et celle du 13 novembre. Le quadruple lauréat se prononce: «C’est bien que l’Université reconnaisse les athlètes qui performent, c’est bien d’être reconnu à travers l’Université».

Alors qu’il reviendra certainement pour sa cinquième et dernière année d’éligibilité l’an prochain, il aura de nombreuses autres occasions de se démarquer de la sorte.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here