Projection des Appendices au Café Frida: Un avant-goût de Réveillon

0
735
La sympathique projection était très appréciée des clients présents. Photo: A. Lemieux
La sympathique projection était très appréciée des clients présents. Photo: A. Lemieux

Sous les -30ᵒC, le froid glacial a réuni quelques curieux au Café Frida, le 16 décembre dernier, pour une présentation unique aux saveurs des traditionnelles soirées du temps des fêtes. C’est de Gabriel Lefebvre, directeur du café, qu’est venue l’idée originale de rassembler les meilleurs extraits, à son humble goût, de la neuvième saison des Appendices pour une projection exclusive.

Soirées canadiennes et jeux de pichenotte

Amateur de la populaire série humoristique québécoise Les Appendices, Gabriel a regroupé cet automne ses extraits préférés de la neuvième saison. Il s’est assuré d’obtenir une permission spéciale à Télé-Québec, ainsi qu’à l’équipe de production des Appendices. À sa grande surprise, la station de télévision a accepté son idée, tout en lui proposant de faire le montage.

L’événement crée par le Café Frida a pris des tournures de traditionnelles fêtes de Noël, grâce à l’installation d’une vieille télévision cathodique munie d’un Nintendo 64, ainsi que de jeux de pichenotte et de poches mis à la disposition de tous. Le tout était délicieusement accompagné de projections des Soirées canadiennes. L’endroit paré pour les Fêtes!

L’absurde à l’honneur

Vers 23h, la fameuse projection a débuté. Bien que la neuvième saison des Appendices soit déjà diffusée, la surprise était de découvrir les capsules choisies par Gabriel. Les quelques clients présents ont pu, entre autres, retrouver Martin Matte dans son numéro du Maitre du Barbe-Grill imitant Louis-François Marcotte; Katherine Levac, avec son numéro à la manière de L’Épicerie, qui cache du poulet pour voir combien de temps ça sent «la charogne»; «Ma opinion», parodie de Denis Levesque, où l’animateur aborde son point de vue sur l’industrie de la musique.

Bien que la neuvième saison des Appendices soit déjà sortie, la surprise était de découvrir les capsules choisies par Gabriel.

Cependant, le cœur du montage reposait sur Guy et René, interprétés par Anne-Élisabeth Bossé et Sonia Cordeau. Les deux comédiennes prennent les traits de deux vieux garçons des années 70.

Bien que le concept ou la température n’ait pas attiré davantage de gens, l’idée était bien développée. Le Café Frida a le potentiel pour des événements de type projection, tout comme il le fait déjà les dimanches soirs. D’ailleurs, la nouvelle Communauté des Gamers du Café Frida (CGCF) sera à surveiller cet hiver, car elle offrira des soirées thématiques pour les joueurs qui veulent retrouver l’aspect social de l’activité.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here