Quand un segment de vie devient une figure poétique: «Testament de naissance» de David Goudreault

0
839

Ce recueil de poésie de David Goudreault, édité par les Écrits des Forges, est un véritable ensemble de réflexions introspectives et de visions sur le monde, basées sur son expérience en tant que père. L’on ne vit pas tous de la même manière la naissance de notre premier enfant. Et lui nous transmet son expérience d’une si agréable manière.

Il nous est facile de comprendre toutes ses pensées et ses émotions face à ce petit être si captivant, grâce à son écriture poétique au style direct, simple et tout près de celui de l’oralité. Ses expressions et ses mots communs facilitent l’approche du lecteur. Il nous raconte son aventure depuis le commencement de la grossesse jusqu’aux premiers pas de sa fille dans le monde. C’est à elle qu’il parle et qu’il transmet ses pensées, ses peurs, ses conseils et ses réflexions sur le rôle qu’il doit jouer auprès d’elle.

Le recueil est découpé en trois parties. La première, «Ma grossesse», témoigne du processus complet de conception de l’enfant, dans une suite de petits poèmes en vers libre. Le déterminant possessif «ma» pourrait ici porter à confusion, puisque ce n’est pas le père qui porte l’enfant en son ventre. Ce qu’il veut ici désigner, c’est son cheminement pendant neuf mois, aux côtés de sa femme, en vue de devenir père. C’est son titre de père qui grossit en lui, depuis l’idée même de l’enfant jusqu’à sa présence marquée dans le ventre de sa mère.

C’est à sa fille qu’il parle et qu’il transmet ses pensées, ses peurs, ses conseils et ses réflexions sur le rôle qu’il doit jouer auprès d’elle.

La deuxième partie, «Notre accouchement», indique la mise au monde de sa fille, en même temps que celle du rôle qu’il doit maintenant pleinement assumer. C’est l’aboutissement de sa préparation. La naissance de sa fille occasionne la naissance de son statut de père.

Contrairement à la première, cette deuxième section est écrite sous forme d’un long poème, en vers libres également. Cette forme marque la rapidité des événements: l’enchaînement des idées, le déroulement de toute la grossesse, les complications et les rebondissements. Tout ce qu’il se passe dans la tête du père est raconté dans ces six pages. Tout se déroule à une vitesse qu’il n’avait pas prévue. Et on le ressent amplement à travers son écriture.

Avec la troisième partie, on effectue un retour aux petits poèmes titrés en vers libre. C’est là que ressortent le plus les pensées philosophiques du poète à propos du monde qu’il partage maintenant avec sa fille, et auquel il veut la préparer.

C’est là que ressortent le plus les pensées philosophiques du poète à propos du monde qu’il partage maintenant avec sa fille, et auquel il veut la préparer.

L’écriture au «tu» du poète amène une possibilité au lecteur de s’identifier à cette petite fille naissante, et de recevoir à son tour ces paroles d’un père aimant et fasciné par cette nouvelle petite âme qui grandit sous ses yeux. Mais il permet également à tous ces pères qui vivent la même chose de se reconnaitre dans ce recueil tellement agréable à la lecture.

«Humour et tendresse devant la naissance… de soi-même en tant que père: voilà à quoi nous convie David Goudreault avec son nouveau recueil.» C’est ce que l’on peut lire dans un communiqué de la part des Écrits des Forges, maison d’édition sous laquelle le poète a publié ses deux recueils de poésie. Pas seulement poète, il a aussi publié deux romans, ainsi que quelques textes dans des revues poétiques.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here