Salon des Vins des Patriotes: Un «Vin-Septième» salon réussi

0
331
Les président.e.s d’honneur, Josée Douville et Mario Paradis, entouré.e.s des responsables de l’événement chez les Patriotes. Photo: Patriotes UQTR.

Le 28 septembre dernier se déroulait le 27e Salon des Vins, Bières et Spiritueux organisé au profit des Patriotes de l’UQTR. Celui-ci avait lieu au Centre de l’Activité Physique et Sportive (CAPS) Léopold-Gagnon.

La formule est la même que les années précédentes – pourquoi changer une formule gagnante? Dès 16h30, les participant.e.s sont accueilli.e.s au CAPS par l’équipe de cheerleading des Patriotes. Ils peuvent ensuite naviguer à leur guise d’un kiosque à l’autre. Le CAPS est rempli à sa pleine capacité avec plus d’une cinquantaine d’exposants, qui reçoivent l’aide des joueurs de l’équipe de hockey dans l’exploitation de leur kiosque.

Un absent de taille cette année: on remarque le trou béant laissé par la Société des Alcools du Québec (SAQ). La grève des employé.e.s de la société d’état aura empêché cette dernière de se présenter à l’événement dont elle est le partenaire principal. Yaël Blanchet-Godbout, agent d’information des Patriotes, confirme: «Ils restent notre partenaire présentateur, ils ne sont simplement pas ici pour offrir des dégustations des produits qu’ils vendent.»

l’ambiance musicale provenait d’un quatuor jazz de l’OSTR installé en plein centre des gymnases.

Le trou a été bien rempli par une marée de monde, témoignant du succès de l’événement. Encore une fois, on trouve non seulement des gens de la Mauricie, mais aussi des gens venant d’aussi loin que Toronto pour participer à l’événement. «Les règlementations différentes entre les provinces font qu’il vaut la peine de prendre mes vacances spécifiquement pour le Salon des Vins», affirme Ray Kingman, le Torontois en question rencontré pour une deuxième année d’affilée et arborant toujours sa veste des Patriotes.

En nouveauté cette année, l’ambiance musicale ne provenait pas de haut-parleurs, mais bien d’un quatuor jazz installé en plein centre des gymnases. Ce quatuor était composé de membres de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières. Leur présence a été très appréciée par les invité.e.s et deviendra vraisemblablement un élément récurrent dans les prochaines éditions.

La «palme» de la dégustation la plus dispendieuse revient à un vin dessert offert par Le Grand Cellier. Pour une demi-portion de dégustation, on demandait 20 coupons, ce qui équivaut à 20$ si l’on avait déjà utilisé les coupons inclus avec le billet d’entrée.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here