Salon du livre de Trois-Rivières: Un dimanche engagé rempli d’émotions

0
464

Ce week-end avait lieu le 30e Salon du livre de Trois-Rivières au Centre des congrès de l’hôtel Delta. Au programme, plusieurs conférences d’auteur.e.s qui permettaient aux gens d’en apprendre plus sur leur démarche créative, mais aussi sur leurs visions par rapport à différents enjeux…

Ce dimanche était la journée de clôture du Salon du livre de Trois-Rivières. Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx faisait partie des auteurs et auteures invitées. Sensible à la question de l’analphabétisme, le ministre a écrit un livre qui aborde le sujet:  Un Québec libre est un Québec qui sait lire et écrire. Selon lui, tout le monde a le droit à une éducation générale et tout le monde mérite d’avoir accès au plaisir de lire et d’écrire. Dans une entrevue très intime, il nous a parlé des grandes lignes de son ouvrage, mais également de sa vision de l’éducation. Comme la condition des enseignant.e.s est un enjeu sensible et qu’elle ait été peu abordée, certaines personnes le l’ont fait remarquer à monsieur Proulx durant la période de questions…

Sensible à la question de l’analphabétisme, le ministre a écrit un livre qui aborde le sujet.

Pendant ce temps, le bistro littéraire de Télé-Québec accueillait une table ronde remplie d’émotions. Entourée d’Alexandre Jardin, Christine Beaulieu, Biz et Natasha Kanapé Fontaine, l’animatrice  Véronique Marcotte abordait le thème de l’engagement. Lors de cette activité, madame Fontaine a lancé un discours très émotif. Militante pour les droits autochtones et environnementaux, le sujet touchait particulièrement la conférencière, mais également toutes les personnes présentes à la table. Le public a alors assisté à un relâchement d’émotion.

Être mieux informé.e sur la méthode de fabrication des produits de beauté est un pas très facile vers une consommation durable, selon Marie-Noël Gingras.

Trois quarts d’heure après le début de la table ronde, la blogueuse et nouvellement auteure Marie-Noël Gingras présentait son premier livre, La Beauté Sans Cruauté: Petit Guide Pratique. Dans cet ouvrage, elle nous conseille sur comment «consommer moins, mais aussi comment consommer mieux» sans nécessairement changer notre confort et nos habitudes. Pour elle, être mieux informé.e sur la méthode de fabrication des produits de beauté et de soins est un pas très facile vers une consommation durable. Souvent, ce geste se traduit seulement par une lecture d’étiquette. Pratiquant le végétalisme intégral, madame Gingras croit que la beauté «c’est l’authenticité et vivre simplement»…

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here