«Visages», de Virginie Bergeron St-Martin: L’œuvre aux cent clochers

0
606
«Visages», de Virginie Bergeron Saint-Martin. Photo: Virginie Bergeron St-Martin
«Visages», de Virginie Bergeron Saint-Martin. Photo: Virginie Bergeron St-Martin

Composée par l’artiste Virginie Bergeron St-Martin, l’œuvre Visages a valu à son auteure la bourse Gilles-Verville le 28 avril dernier.

Visages est une estampe numérique qui comprend 404 photographies de lieux de culte montréalais donnant l’illusion d’en former un seul et unique. Cette réalisation de Virginie accroche réellement l’œil. La diversité d’images nous fait arrêter quelques instants pour admirer les détails de l’architecture de ces bâtisses religieuses.

La prémisse de l’artiste vient de l’expression représentant Montréal: «la ville aux cent clochers». «Je me doutais bien qu’il y en avait plus de 100 et ça me fascinait qu’il y ait tant de lieux religieux alors qu’on parle beaucoup de laïcité», nous a-t-elle confié. Son processus créatif a donc tourné autour de cette réflexion qui lie identité sociale et religion, ainsi qu’une recherche documentaire sur la question.

Je me doutais bien qu’il y en avait plus de 100 et ça me fascinait qu’il y ait tant de lieux religieux alors qu’on parle beaucoup de laïcité.» — Virginie Bergeron Saint-Martin

Plus particulièrement, c’est l’étude psychologique sur les comportements des individus en groupes dans le livre L’identité sociale. La construction de l’individu dans les relations entre groupes, de Jean-Claude Deschamps, qui a marqué l’artiste. C’est dans cet ouvrage que Virginie a compris l’absurdité dernière les conflits identitaires, tels que les conflits religieux, puisque chacun de ces groupes représente plus de ressemblances que de différences. Tous ces clochers sont en fait différents dans leurs architectures, mais similaires dans leur sens identitaire.

L’étudiante en arts visuels et nouveaux médias Virginie Bergeron St-Martin a remporté en avril dernier la 29e bourse Gilles-Verville, remise par le Syndicat du personnel professionnel de l’Université du Québec à Trois-Rivières (SPP-UQTR). Ce concours, ouvert aux étudiants.es du département de philosophie et des arts, rend hommage aux artistes émergents.es de l’UQTR.

Visages a été exposée à la Galerie R3 au printemps dernier. Elle a été retirée depuis pour laisser place à d’autres œuvres. Toutefois, le SPP-UQTR l’exposera à nouveau cet hiver.

Jack Saloon A2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here