Aigles de Trois-Rivières: Les nouveautés de l’été dans le nid, à qui s’adressent-elles réellement?

0
34
bandeau-COOPSCO-final_01
Marc-André Bergeron, propriétaire et président des Aigles de Trois-Rivières. Crédit: Radio-Canada.

Comme les Aigles l’ont annoncé en début de saison, les nouveautés pleuvent pour attirer les partisan.e.s à franchir les portes du Stade de Trois-Rivières et pour revamper l’image de la concession. Président de la formation depuis cinq ans, l’ex-hockeyeur professionnel, Marc-André Bergeron, ne ménage pas les efforts afin d’amener un vent de fraicheur au stade et pour y améliorer l’expérience client.

Les nouvelles commodités sont nombreuses au stade. L’installation de nouvelles loges et l’inauguration d’une toute nouvelle section VIP au champ gauche, qui sera officiellement ouverte à partir de jeudi en font partie. Présentée au micro de Catherine Gaudreault, lundi matin par l’entremise du directeur général René Martin, cette nouvelle section, qui paraît très attrayante à première vue, tout comme les nouvelles loges, soulève un questionnement tout autre au sein de la population trifluvienne :  à qui s’adressent réellement les nouveautés offertes par les Aigles?

En début de semaine, les partisan.e.s ont éprouvé des réactions mitigées sur les médias sociaux. Si quelques-uns.es saluaient les nobles efforts des oiseaux pour redorer leur image, d’autres se sentaient beaucoup moins interpellés par ces mêmes efforts, prétextant qu’ils s’adressaient davantage aux coopératives et aux gens bien nantis qu’à monsieur ou madame tout le monde. Même si le prix d’un billet demeure très abordable par rapport au calibre de jeu, ce fameux prix entre en ligne de compte, surtout quand vient le temps de faire une sortie familiale aux Aigles. L’état-major semble avoir décidé de gâter les partisan.e.s par la luxure au détriment d’autres aspects qui rejoindraient davantage les citoyen.ne.s, dans les faits.

Au fait, qu’en disent les hautes instances? Est-ce vraiment le cas?

Joint par le journal, le grand manitou de la formation, Marc-André Bergeron, tenait à rectifier le tir. Premièrement, il a rappelé que l’ajout d’une terrasse VIP au champ gauche et de certaines loges au bas des gradins ne sont que deux des nombreuses nouveautés offertes par les Aigles, en 2019. « Il ne faut pas oublier que nous avons, depuis quelques années, de belles offres pour les familles », spécifie monsieur Bergeron. Il rappelle également que dorénavant, les matchs à domicile disputés le samedi n’auront plus lieu en soirée, mais bien en après-midi, comme c’est le cas le dimanche. « Nous espérons que cela permettra de faire d’une partie des Aigles une expérience familiale et plaisante pour de nouveaux partisans », déclare le président. Il a aussi tenu à mettre de l’avant le match du mardi 11 juin qui aura lieu en avant-midi et durant lequel plusieurs jeunes des écoles de la région trifluvienne auront la chance de voir leurs idoles en action. « C’est une collaboration que l’on entretient, depuis quelques années, avec les réseaux scolaires et qui est toujours très appréciée des participants. Nous gardons en tête l’importance de cultiver la passion du baseball et des Aigles au sein de la communauté trifluvienne et cette partie est un bon moyen d’y parvenir », conclut-il.

Le propriétaire regarde 2019 avec beaucoup d’optimisme

Questionné sur le début de saison hasardeux des Aigles, monsieur Bergeron a plutôt profité de la question afin d’énumérer les points positifs qu’il anticipe pour les semaines à venir. « Premièrement, dame nature sera plus clémente avec nous au fur et à mesure que les jours passeront, c’est une bonne nouvelle en soi », mentionne-t-il. Il tenait aussi à rappeler qu’une équipe de baseball était, en quelque sorte, dépendante de la température. Finalement, il s’est dit satisfait de la réponse des partisan.e.s depuis le début de la saison et il est d’avis que ça ne peut que s’améliorer. « Ce que je remarque d’intéressant, c’est qu’on voit de plus en plus de nouveaux visages dans les estrades, il n’y a plus que les incorruptibles et fervent.e.s partisan.e.s, mais des gens qui apprennent à nous découvrir, ça fait du bien», lance-t-il.

Enfin de bonnes nouvelles chez les Aigles

Finalement,  Marc-André Bergeron a annoncé que les joueurs antillais, Jose Santiago et Juan Kelly, ont passé à l’ambassade républicaine avec succès mercredi matin. Ils devraient donc s’envoler vers New York incessamment avant d’atterrir dans la Belle Province peu de temps après. Le propriétaire, même s’il demeure conservateur à ce sujet, n’écarte pas la possibilité de les voir intégrer la formation, lors de la série du week-end prochain, face aux Champions d’Ottawa. Le dossier d’Alberth Martinez devrait aussi se conclure positivement très bientôt. Dans les circonstances, la direction des Aigles ne peut que se réjouir de toutes ces bonnes nouvelles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here