Aigles de Trois-Rivières: Retrouver le confort du nid à défaut du sentier victorieux

0
72
bandeau-COOPSCO-final_01
TJ Stanton était peu loquace lors de son entretien avec les médias, lundi soir.
Source : Capitales de Québec (capitalesdequebec.com)

C’est après avoir essuyé six revers en sept sorties de l’autre côté de la frontière, à Sussex, puis au New Jersey, que les Aigles de Trois-Rivières renouaient avec leurs partisan.e.s mardi soir, dans leur nid, où quelques centaines de personnes s’étaient donné rendez-vous.

Les visiteurs étaient des adversaires de taille, siégeant au premier rang du classement avec une enviable fiche de 8-2. Pour amorcer cette courte série de deux matchs, le gérant TJ Stanton faisait confiance à Chris Murphy (0-1) pour affronter Frank Duncan (0-1), sur le monticule. C’est d’ailleurs le travail de la défensive des deux équipes qui fut à l’honneur, en début de match. Après deux manches, le compte était de 1 à 0 pour les Miners, n’ayant été ouvert que par une claque en solo de Jose Brizuela.

Les partisan.e.s trifluvien.ne.s ont dû attendre la troisième manche avant de voir leur équipe s’inscrire au pointage. Les locaux parvint même à tirer profit du laxisme de l’habituellement excellente défensive des champions en titre pour prendre les devants 2 à 1 grâce à des points produits par David Glaude et Michael Suchy. Les Miners auront toutefois remis rapidement les pendules à l’heure en profitant d’une manche plus difficile de Murphy, lors du quatrième engagement. Les visiteurs en profitèrent pour inscrire trois points et ainsi reprendre les devants 4 à 2.

Les joueurs des Aigles ont sans doute fait des cauchemars la nuit dernière en repensant à leur fin de la cinquième manche, où ils n’ont pas réussi à faire croiser le marbre à aucun des trois joueurs laissés sur les sentiers, malgré le fait que l’ex-espoir des Mets de New York, le voltigeur trifluvien Raphaël Gladu, ait affronté le lanceur droitier Duncan dans de telles circonstances.

En début de huitièmemanche, Cortland Cox vint en relève à Murphy qui aura, au final, offert six bonnes manches et une quatrième très coûteuse. Sussex ne s’en sentit guère complexé en lui souhaitant la bienvenue, entre autres, avec la deuxième longue balle de la saison de Nick Zaharion en début de neuvième manche.C’est ainsi que les Aigles se sont inclinés par la marque de 6 à 2.

Ainsi donc, les Aigles se retrouvent avec un dossier de 4-8 après 12 matchs et essuient un sixième revers consécutif. Cette courte série face aux Miners se conclura ce soir dans l’amphithéâtre trifluvien. Les Aigles auront donc la chance de venger rapidement leur échec et de mettre un terme à cette descente aux enfers. Par la suite, l’équipe prendra la route d’Ottawa pour une série de quatre matchs le weekend prochain. Celle-ci débutera vendredi soir dans la capitale fédérale.

Après le match, le gérant Stanton s’est dit amèrement déçu de la performance de sa troupe. Il a, bien entendu, dénoncé le manque d’opportunisme de celle-ci en offensive et sa nonchalance permanente en défensive. Il a tout de même salué le travail de Chris Murphy au monticule et a levé son chapeau à l’artilleur ennemi qui a lancé un match complet. Il a ajouté qu’il avait pleinement confiance en l’Américain Domenic Mazza comme lanceur partant mercredi soir. L’entraîneur se dit conscient de l’importance de ce match avant de quitter pour Ottawa.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here