Home Arts et spectacles Alice Zerini-Le Reste remporte le Prix Louise Paillé pour son projet «Voiture»

Alice Zerini-Le Reste remporte le Prix Louise Paillé pour son projet «Voiture»

0
Alice Zerini-Le Reste remporte le Prix Louise Paillé pour son projet «Voiture»
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Alice Zerini-Le Reste, 2021, Voiture | Photo : Alice Zerini-Le Reste

Mercredi dernier, Le Sabord et l’Atelier Silex annonçait la récipiendaire de la toute première édition du Prix Louise Paillé. Pour l’occasion, l’artiste et femme de talent Louise Paillé était présente pour annoncer la personne gagnante : Alice Zerini-Le Reste.

Qu’est-ce que le prix Louise Paillé?

Le prix Louise Paillé est remis annuellement à un.e artiste en arts visuels de la relève du Québec pour une œuvre qui se démarque par son excellence. Il est nommé en l’honneur d’une artiste de talent qui s’est investie significativement dans le milieu culturel et qui a favorisé l’essor de la carrière d’un grand nombre d’artistes de la relève, Madame Louise Paillé.

L’artiste et historienne de l’art est née à Shawinigan en 1947. Elle détient un baccalauréat en Histoire (ULAVAL, 1973), une maîtrise en Études des arts (UQAM, 1994) et un doctorat en Études et pratiques des arts (UQAM, 2000). Elle a participé à de nombreuses expositions au Québec et à l’international. Elle a remporté de plusieurs bourses et prix, dont le CALQ, le CAC et le Ministère de la Culture de France.

Initié par l’Atelier Silex, en partenariat avec Le Sabord, le prix inclut la publication de l’œuvre gagnante dans la revue Le Sabord, accompagnée d’un article sur la démarche artistique du créateur ou de la créatrice, un cachet pour la publication des œuvres dans le périodique et une résidence de création de quatre semaines à l’Atelier Silex.

Une toute première édition

Pour cette première édition, trente dossiers ont été reçus. L’appel de dossiers pour le prix n’a pas seulement attiré l’attention des trivuflien.ne.s. Toutes les régions du Québec ont été présentées, et presque la moitié, soit 14 d’entre eux, provenaient de Montréal. Le jury était composé de trois femmes : Karine Bouchard (codirectrice générale et artistique du Sabord), Anne-Marie Lavigne (directrice générale et artistique de l’Atelier Silex) et Louise Paillé.

En plus de la grande gagnante, Alice Zerini-Le Reste, le jury a sélectionné deux finalistes. Juliette Bellefeuille a été la première finaliste pour son projet Cocotte. Gabriel Mondor a été le deuxième finaliste pour son projet SAMOHT. Juliette Bellefeuille était présente sur les lieux pour faire ses remerciements tandis que Gabriel Mondor les a fait à distance.

Voiture : Alice Zerini-Le Reste

L’œuvre Voiture d’Alice Zerini-Le Reste a conquis le cœur du jury. Il tenait à souligner « l’originalité du sujet, ‘‘la voiture’’ », qui a été réinvestit au niveau personnel. L’œuvre invite à penser la voiture comme un « lieu de rencontre », souligne l’artiste et historienne de l’art Louise Paillé. C’est un lieu où l’on peut réfléchir, discuter, jouer, etc. Voiture est une sculpture qui se compose de grès, porcelaine, glaçures, boulons et écrous. Remarquable par ses couleurs et ses composantes, un lien s’opère entre le mécanique et l’organique. Ici, l’artiste nous rend une perception poétique et romancée d’une structure de voiture.

Alice Zerini-Le Reste est une artiste multidisciplinaire explorant principalement la céramique et le dessin. Elle termine actuellement un baccalauréat en Beaux-arts à l’Université Concordia. Originaire de Montréal, son lieu de création ne se limite pas à son lieu de résidence. « Son terrain de création est toutefois mobile et les résultats sont le fruit d’une rencontre engagée avec le paysage », lit-on sur son site internet (source). En parallèle, elle exerce le métier de matelot sur le Fleuve Saint-Laurent, ce qui influence son travail artistique. En 2021, elle a fait partie de la cohorte des artistes de Artch. Certaines de ses œuvres y ont été exposées.

« Le prix couvre le volet diffusion, mais aussi le volet recherche-création », souligne Louise Paillé. L’artiste pourra ainsi poursuivre sa création lors de sa résidence à l’Atelier Silex au cours des prochains mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here