Assemblée générale annuelle de l’AGE UQTR: Une A.G. contre l’austérité

0
Jean-François Chapdelaine a présidé l'Assemblée générale des étudiants le 11 novembre. Photo: M. Lortie
Jean-François Chapdelaine a présidé l’Assemblée générale des étudiants le 11 novembre. Photo: M. Lortie

Le mardi 11 novembre dernier, environ 320 étudiants se sont déplacés en vue de l’Assemblée générale annuelle de l’Association générale des étudiants (AGE) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). La réunion s’est ouverte peu après 11h par la nomination de Jean-François Chapdelaine comme président de séance et par celle d’Alex Brisebois Proulx comme secrétaire d’Assemblée.

Pendant cette Assemblée générale (A.G.), les étudiants de l’UQTR ont eu la possibilité de consulter les états financiers de l’AGE pour l’année 2013-2014. Ainsi, malgré un nombre d’étudiants toujours en hausse pour l’université, les revenus de l’association n’augmentent pas. Cela est dû à l’ouverture de nouveaux campus rattachés à l’UQTR, dont les élèves ne cotisent pas pour l’association.

Outre la présentation du conseil exécutif et des priorités de chaque officier, cette Assemblée générale a été marquée par un débat houleux quant à la création d’un poste de vice-président aux affaires interculturelles, qui aurait pour objectif d’aider les étudiants internationaux dans leur intégration à l’université et au Québec.

Enfin, il a été adopté à majorité par les étudiants que les cotisations pour le Pavillon à la Vie étudiante seraient désormais obligatoires à raison de 10$ par session (plutôt qu’un 15$ facultatif) avec un maximum de 20$ par année afin de régler les frais engagés par l’association dans la construction du bâtiment dans un meilleur délai.

Les principales positions prises contre l’austérité

C’est près de 330 étudiants qui se sont réunis au 1012 pour l’Assemblée générale annuelle de l’AGE UQTR. Photo: M. Lortie
C’est près de 330 étudiants qui se sont réunis au 1012 pour l’Assemblée générale annuelle de l’AGE UQTR. Photo: M. Lortie

Trois propositions ont ainsi été prises ce 11 novembre dernier. L’AGE a ainsi adopté à l’unanimité qu’elle se positionnait contre les tarifs d’encadrements pédagogiques des stages chargés par le biais de frais institutionnels obligatoires et qu’elle fasse pression auprès de l’administration de l’UQTR pour l’abolition de ces frais.

L’AGE UQTR s’est également positionnée, et ce à l’unanimité, contre les coupes budgétaires faites dans les services aux étudiants, entrainant une baisse de la qualité et de l’accessibilité de ces services. Cette position exige ainsi la création d’un comité multipartite composé de membres de l’administration de l’UQTR, de représentants des différents syndicats concernés et de représentants de l’AGE UQTR dans le but d’étudier l’ensemble des solutions alternatives qui seraient susceptibles de remédier au problème du financement des universités, sans que l’accessibilité des étudiants aux études en soit affectée.

L’AGE a voté à majorité le lancement d’une campagne contre l’austérité.

Enfin, l’AGE a voté à majorité le lancement d’une campagne contre l’austérité. En effet, cette dernière considère que «les coupes en éducation, en santé et dans les services publics en général sont un processus de réorientation des fonctions de l’État, où celui-ci ne se considère plus comme au service de la justice sociale, mais comme un facilitateur de la marchandisation et de la privatisation du réel.»

Il est important de noter que pendant cette A.G., le quorum a été maintenu du début à la fin, permettant ainsi la levée de la réunion une fois tous les points de l’ordre du jour terminés.

La prochaine Assemblée générale de l’AGE UQTR aura lieu le 4 février 2015 à 10h, au 1012 dans le Pavillon à la Vie Étudiante.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here