Assemblée générale extraordinaire de l’AGE UQTR: des mesures pour les étudiantEs

0
Crédit: AGEUQTR

Lors de l’assemblée générale extraordinaire du 3 février dernier, l’Association Générale Étudiante de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR) a soumis aux membres plusieurs points. Il a notamment été question d’une motion concernant la mention succès/échec, du changement de nom de l’AGE et des ajustements à la politique électorale. Le tout s’est déroulé via la plateforme Zoom, pandémie oblige. 

Mention Succès/Échec: une mesure pour les étudiantEs

Un avis de motion concernant la mention succès/échec fut adopté à la majorité (92% des votantEs selon Jimmy Lacourse, présidence de l’assemblée). La motion a pour but d’envoyer un message à l’administration universitaire (Antoine Bélisle-Cyr, présidence). D’ailleurs, à ce sujet, une pétition a circulé jusqu’au 2 février dernier. Carolane Beaudoin, V.-p. aux affaires sociopolitiques, a mentionné que la pétition a amassé environ 800 signatures. C’est plus ou moins 10% de la population étudiante de l’UQTR.

La mention succès/échec serait entièrement optionnelle et au choix. En somme, elle permettrait surtout de ne pas affecter la cote académique de l’étudiantE. La demande faite à l’administration universitaire concerne les sessions d’automne 2020 et d’hiver 2021. Donc, il serait possible de l’appliquer rétrospectivement.

La motion pour permettre la mention succès/échec. On peut y voir Antoine Bélisle Cyr, présidence.

Il est évident que cette question tracasse la population étudiante: quelques participantEs partagèrent leur témoignage personnel. Mais le gouvernement étudiant est à l’écoute de ses membres. D’ailleurs, Carolane Beaudoin a lancé un appel aux témoignages pour «voir l’humainE derrière l’étudiantE».

Selon Antoine Bélisle-Cyr, mais aussi plusieurs études, 58% des étudiantEs vivent de la détresse psychologique. C’est trois fois plus que dans la population québécoise en général. Par ailleurs, le deux tiers des universités québécoises offrent déjà l’option de la mention succès/échec.

L’AGE change de nom

L’Association générale des étudiants de l’UQTR deviendra l’Association générale étudiante de l’UQTR. L’assemblée a adopté unanimement la proposition. Carolane Beaudoin explique cette volonté de changement. Premièrement, il s’agit de permettre un nom plus épicène (où le masculin ne l’emporte pas sur le féminin). Ensuite, de manière plus pratique, ce nom permet de conserver le même logo. En effet, l’acronyme demeure le même.

Toujours selon Carolane Beaudoin, beaucoup d’associations étudiantes ont déjà réalisé un changement de nom vers l’épicène. Tout de même, la V.-p. aux affaires sociopolitiques mentionne que le changement sera graduel. Pendant quelques temps, la population étudiante pourra toujours lire «Association générale des étudiants».

Proposition pour rendre épicène le nom de l’AGE. L’on peut y voir Carolane Beaudoin, V.-p. aux affaires sociopolitiques.

Des modifications à la procédure électorale

Les affiches électorales seront désormais à proscrire au profit d’affiches virtuelles. En effet, l’assemblée a ratifié cet ajustement mercredi dernier. Cependant, le comité électoral devra toujours approuver le matériel électoral. Tout matériel non autorisé devra être retiré.

Jade Lyonnais-Lafond, au Secrétariat général, a affirmé que le budget demeurera le même. «Un budget de 600$ est dédié à assurer une aide financière aux candidat[E]s. Le budget est réparti à parts égales entre les candidat[E]s, jusqu’à concurrence de 30$ par candidat.» (Politique électorale de l’AGEUQTR, 8.3.1, première adoption: 6 décembre 2020)

Lyonnais-Lafond mentionne également que cette pratique permet des élections plus écologiques en évitant l’utilisation de papier. Cette pratique devrait être là pour rester. Pour suivre les élections virtuelles du nouveau Comité exécutif, un groupe Facebook a été créé.

Pour toutes questions, vous pouvez contacter l’AGEUQTR ici. 

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here