Association générale des étudiants: Nouveau conseiller à l’exécutif

0
Frédérik Farid Borel, nouveau conseiller à l’exécutif de l’AGE UQTR. Photo: M. Lortie
Frédérik Farid Borel, nouveau conseiller à l’exécutif de l’AGE UQTR. Photo: M. Lortie

Depuis septembre dernier, le poste de conseiller à l’exécutif de l’Association générale des étudiants (AGE) de l’UQTR était resté inoccupé à la suite de la démission de François Landry, qui était en poste depuis plusieurs années. Ce n’est que depuis le lundi 27 octobre que le poste n’est plus vacant. En effet, Frédérik Farid Borel est entré en fonction au sein de l’association après l’approbation de son embauche par le conseil d’administration de l’AGE qui se tenait le dimanche 26 octobre.

Fort de son expérience en tant qu’officier de l’AGE durant trois ans au niveau académique du 1er cycle et des cycles supérieurs, Frédérik Farid Borel connaît bien l’association et ne cache pas avoir adoré son expérience de membre de l’exécutif de l’AGE. Lorsqu’on lui demande pourquoi avoir choisi de briguer le poste de conseiller à l’exécutif, Borel répond que le fait de pouvoir s’impliquer à nouveau a été la première motivation.

Détenteur d’un baccalauréat en histoire, il a entamé une maîtrise en études québécoises avant de prendre une pause et de s’inscrire au DESS en rhétorique et communication professionnelle. Impliqué depuis plusieurs années au sein de nombreux comité, il a travaillé sur plusieurs projets en collaboration avec l’université comme sur celui de l’accessibilité aux études pour les étudiants de l’UQTR.

«J’ai toujours statué sur plusieurs comités puisque c’est plaisant de s’impliquer. Et s’impliquer à l’université et dans les associations c’est toujours motivant, il y a toujours de l’action. C’est ça que j’aime, quand ça bouge, c’est dans ma nature.»

Conseiller à l’exécutif, un travail d’équipe

Pour Frédérik Farid Borel, le poste de conseiller à l’exécutif est essentiel, il représente la personne ressource sur qui peuvent s’appuyer les officiers de l’AGE, mais aussi les autres étudiants souhaitant obtenir de l’aide ou de l’information sur un sujet.

«J’ai toujours statué sur plusieurs comités, puisque c’est plaisant de s’impliquer. Et s’impliquer à l’université et dans les associations c’est toujours motivant, il y a toujours de l’action. C’est ça que j’aime, quand ça bouge, c’est dans ma nature.» – Frédérik Farid Borel

En poste depuis lundi, il découvre les dossiers, mais place la priorité sur le dossier des coupures universitaires qui touche le Québec. Sur ce dossier, son travail consistera notamment à savoir comment cela affectera les étudiants. Il souhaite ainsi suivre le dossier au national afin de mieux pouvoir agir quant aux conséquences de ces coupures.

Rappelons que dans les attributions du poste figurait notamment un suivi de l’actualité municipale, provinciale et fédérale dans les dossiers pouvant concerner l’Association, mais aussi une grande tâche d’archivage et de compilation de dossiers à l’attention des officiers de l’AGE.

Ainsi il explique avoir le travail d’équipe et la collégialité comme valeurs importantes. Borel explique ainsi que malgré les divergences d’opinions, le travail d’équipe est toujours enrichissant et permet d’apprendre les uns des autres. C’est en fait l’un de ses objectifs pour la durée de son contrat.

Il invite d’ailleurs tous les étudiants qui souhaitent s’impliquer à venir sur les différents comités de l’AGE afin d’en comprendre le fonctionnement, mais aussi pour apporter des idées nouvelles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here