Atelier Presse Papier: Alejandra Basañes, de l’Argentine à Trois-Rivières

0
1226
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
L’œuvre Un parfum qui régresse sans retrouver son origine, d’Alejandra Basañes, 2014 est présentée au Presse Papier jusqu’au 9 novembre prochain. Photo: A. Lemire
L’œuvre Un parfum qui régresse sans retrouver son origine, d’Alejandra Basañes, 2014 est présentée au Presse Papier jusqu’au 9 novembre prochain. Photo: A. Lemire

Le Centre de diffusion Presse Papier, situé sur la rue Saint-Antoine au centre-ville de Trois-Rivières, présente, jusqu’au 9 novembre 2014, l’exposition de l’artiste Alejandra Basañes, Los mensages perdidos. L’artiste d’origine sud-américaine, occupe maintenant la ville de Trois-Rivières depuis plus de dix ans. Elle est de plus membre de l’Atelier Presse Papier depuis 2005.

Dans son exposition Les messages perdus, l’Argentine a créé ses œuvres autour de son expérience de migration. Le dessin, la photographie numérique, la manipulation de l’image, l’estampe et le verre sont des techniques employées par Alejandra Basañes.

Ses œuvres s’alignent derrière le thème commun de la communication. Dans les œuvres exposées, il est possible d’y repérer le lien entre la migration et le problème de communication qui la suit de tout près. «Toujours, il y a des messages dont le destin est la perte. Au-delà des différences de langues, la diversité culturelle fait en sorte qu’il existe des messages qui se perdent en route», explique l’artiste.

Dans son exposition Les messages perdus, l’Argentine Alejandra Basañes a créé ses œuvres autour de son expérience de migration.

Un portfolio bien rempli

Alejandra Basañes est diplômée, mais également ancienne professeure d’arts plastiques à l’Université nationale de San Juan en Argentine. Ses études ne se sont pas arrêtées dans son pays natal, puisqu’elle détient également une Licence en arts plastiques de l’Université de Paris VIII et une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval à Québec.

Ses visites un peu partout à travers le monde lui ont permis d’exposer ses œuvres dans plusieurs pays. L’artiste Basañes a été récompensée à de multiples reprises, tel en 2007, avec le Prix des arts visuels Stelio-Sole, remis lors de Grands prix culturels de Trois-Rivières, ou encore en 2011, où elle a reçu le Prix Arts excellence, en arts visuels, décerné par Culture Mauricie pour son exposition Migration et Transparence.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here