CA de l’AGE UQTR: «Où est notre argent ?»

0
43
LUITR-2019_A2019.png

Dimanche le 9 février s’est tenue la 444e réunion du Conseil d’administration (CA) de l’Association générale des étudiants de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGE UQTR). Des changements dans la couverture des assurances, une campagne à l’échelle provinciale pour la bonification de l’aide financière aux études (AFE) ainsi que des discussions sur le financement du Gala des cinq continents ont fait partie des sujets à retenir lors de cette rencontre.

Une hausse de l’assurance collective

     Alpha Diallo, coordonnateur au développement chez Groupe Major inc., est venu expliquer l’état des finances du régime d’assurance collective géré par l’AGE UQTR. En 2017-2018 ainsi qu’en 2018-2019, le solde des montants accumulés, après réclamations, a été chiffré respectivement à 74 309,87$ et à 77 345,79$. Des montants, selon monsieur Diallo, qui «sont assez bas». Il explique que le solde idéal se situerait entre 100 000$ et 150 000$.

Alpha Diallo, coordonnateur au développement chez Groupe Major inc. Photo : Gracieuseté

    Le représentant du Groupe Major inc. mentionne d’un autre côté une augmentation des réclamations des services de psychologie. Jimmy Lacourse, président de l’AGE UQTR, précise que des recommandations du Comité d’organisation et supervision des services (OSSAGE) de l’AGE UQTR ainsi que celles issues de l’enquête panquébécoise «Sous ta façade», dirigée par l’Union étudiante du Québec (UEQ) s’orientent vers une amélioration de l’accès aux services psychologiques. Ainsi, il a été proposé de rendre éligible la réclamation des frais de consultations offerts par les psychothérapeutes. La proposition a été adoptée à l’unanimité.

Le régime d’assurance collective des membres de l’AGE UQTR inclura désormais les services offerts par les psychothérapeutes.

    Comme nous l’avons souligné au deuxième paragraphe, le Groupe Major inc. souhaite que l’AGE UQTR augmente son solde après réclamations malgré tout. Ainsi, le C.A. a adopté trois changements au régime. Les deux premières sont reliées à la couverture dentaire : d’abord, la réduction du remboursement maximal de 1000$ à 750$ pour l’arrachage de dents et ensuite, celle de l’accident dentaire, qui passe de 100% à 80%. Le troisième changement concerne l’augmentation des coûts de l’assurance, qui seront désormais automatiquement ajustés à l’inflation.

     Tous les changements adoptés au régime d’assurance collective seront effectifs à partir de l’automne 2020.

«Où est notre argent ?»

CA
Jade Marcil, de l’Union étudiante du Québec, est venue expliquer la campagne «Où est notre argent ?». Assis : Jimmy Lacourse, président de l’AGE UQTR. Photo : David Ferron

Jade Marcil, coordonnatrice à l’enseignement supérieur pour l’UEQ, a présenté la campagne «Où est notre argent ?». Selon ce qui est avancé, la communauté étudiante québécoise se voit privée de 197 M$ d’aide financière. Cet argent provient, affirme madame Marcil, d’un transfert compensatoire du fédéral à la suite de l’abolition, en 2016, des crédits d’impôt pour manuels et pour études. La présentatrice explique que seulement environ 43% de ces transferts ont été versés à l’AFE entre 2016 et 2019. L’UEQ mène donc une campagne durant tout l’hiver 2020 afin de faire pression sur le gouvernement provincial. Ainsi, des actions symboliques, des bombardements de courriels aux élu.e.s et une promotion sur les réseaux sociaux sont notamment prévus. Pour madame Marcil, l’argent investi à l’AFE permettrait aux étudiant.e.s les plus démuni.e.s de toucher 116$/mois en plus en moyenne et de permettre à 25 000 personnes supplémentaires de bénéficier de l’AFE.

Selon l’Union étudiante du Québec, la communauté étudiante est privée de 197 M$ en aide financière.

    Sarah Goman est venue présenter le budget pour l’édition 2020 du Gala des cinq continents, événement organisé par le Comité Multiculturel Pour L’Intégration et la Coopération entre Étudiant(e)s (COMPLICE) et qui se veut la grande fête annuelle pour les étudiant.e.s internationaux.les de l’UQTR. LE COMPLICE a demandé au CA un montant commandité de 1000$. Toutefois, à la suite de discussions, il a plutôt été proposé que l’association passe par le programme de demandes de bourses pour les constituantes de l’AGE UQTR. Cette décision a été prise notamment en raison de dépenses prévues jugées trop élevées et la déception du conseil exécutif de l’AGE UQTR par rapport à la visibilité offerte lors du gala au cours des éditions précédentes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here